AccueilFAQRechercherConnexionS'enregistrerMembresGroupes

Partagez | 
 

 [Fanfic] Le Renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:14

Bon ben voilà je ne suis pas Belerianne et je sui pas très doué mais, j'ai fai moi aussi, il y a longtemps, une fic ke je n'ai jamais fini. COmme je me sens seul et que je m'embête ds mon appart a Besac a rien faire, j'ai décidé de la reprendre.
Bon c pas bien écrit, je suis pas du genre a faire des merveilles mais j'espère que ca vous plaira.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamus
Chevalier d'Or du Verseau Fondateur super beau goss
Chevalier d'Or du Verseau Fondateur super beau goss
avatar

Nombre de messages : 847
Signe du Zodiaque : Verseau... Le plus beau quoi ;)
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:15

je suis impatient de la lire :D

_________________


So as I pray... unlimited blade works !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:18

Chapitre 1 : Le retour des héros


Royaume des enfers

Les temples se désagrégeaient, les fleurs disparaissaient, la terre s’ouvrait pour engloutir tout ce qu’il restait d’Elysion. Mais il n’était pas le seul à se détruire. La mort d’Hadès avait enclenché le processus de destruction des différentes parties de l’enfer et les prisonniers pensaient subir un nouveau châtiment. Seul cinq personnes ne semblaient pas s’intéresser à ce qui se passait autour d’eux. Ils étaient là, en train de regarder le corps sans vie de leur valeureux ami. Seiya, le Saint de bronze de Pégase, le chevalier de l’espoir, avait rendu l’âme. La déesse Athéna serrait la tête de celui qui lui avait sauvé la vie. Les quatre autres chevaliers étaient à genoux, les larmes leurs coulants sur les joues. Shun s’était réfugié dans les bras de son grand frère Ikki. Ce dernier laissait les quelques larmes qu’il ne pouvait retenir sur les cheveux verts de frère. Hyoga cachait son regard par ses magnifiques cheveux blonds. Il n’y avait à cet instant que la tristesse qui pouvait se lire dans l’œil bleu du jeune russe. Shiryu avait la main sur l’épaule du chevalier du cygne, les yeux fermés, mais les larmes coulant tout de même sur son visage écorché, emplie de la plus grande tristesse de toute sa vie.
Tout s’était passé si vite. Seiya, voyant Saori en danger, était sorti de la bulle protectrice que celle-ci avait créé pour les ramener sur Terre et, comme à son habitude, il s’était précipité sans vraiment réfléchir pour protéger sa déesse de son corps. Athéna revoyait son champion se mettre devant elle et une épée, ou plutôt la lame, sortir du dos de Pégase. Et avant d’avoir vaincu Hadès, tous sentir son cosmos diminuer pour n’être presque plus perceptible.

Malheureusement, Ikki et Shiryu ramenèrent tout le monde à la réalité. Il fallait sortir de ce paradis perdu et retrouvé leur monde de lumière. Athéna rassembla ses dernières forces pour établir une connexion dimensionnelle avec la Terre. A cet instant une voix retentit et lui dit :

« Suis mon cosmos Athéna, je te guiderai hors du monde souterrain ».

Ainsi, les âmes errantes voyaient Elysion en train de se détruire puis tout à coup, explosa pour ne laisser plus aucune trace.


Plage en Grèce

Une falaise surplombant la Mer Méditerranée, voilà où se trouvait cette villa.
Deux hommes étaient là. L’un d’eux était à genoux et l’autre avait en main un trident. Soudain un halo doré, d’un éclat incomparable se forma et une jeune femme, quatre jeunes hommes et un cinquième, soutenu par les jambes et les aisselles, étaient arrivés ainsi. Après leur passage, la porte cosmique se referma. Saori eut juste le temps de dire « merci Poséidon » avant de s’évanouir, suivie de tous ces compagnons. Poséidon la retint à temps avant qu’elle ne touche le sol.

- Sorente, commença le dieu des mers, je suis trop faible pour rester dans ce corps. Cependant Julian partage maintenant et définitivement ma mémoire donc tu pourras lui parler d’Athéna et de ses chevaliers. Occupe-toi en bien car ils nous ont à tous sauvés la vie, je reviendrai un peu plus tard.

« Bien majesté » répondit simplement Sorente. Il était encore surpris de ce qui s’était passé. Il avait vu son ami Julian redevenir son ancien dieu Poséidon.
Il regrettait à cet instant l’absence de Thétis, qui était sortie pour trouver une nouvelle robe. Il devait donc obéir seul. Il transporta deux chevaliers sous chaque bras et le dernier était sur son dos tandis que Julian, maintenant conscient de ce qui se passait et de savoir que son corps pouvait par moment abriter un dieu, avait Athéna dans ses bras.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:19

Villa Solo, à l’aube

Une douce mélodie se faisait entendre. Shun était allongé dans un lit. Il était réveillé mais n’avait pas encore ouvert les yeux. Un léger sourire se dessina sur son visage. Il ouvrit difficilement ses yeux vert émeraude et malgré le flou qu’il avait devant son regard, il fit, de la tête, le tour de l’endroit où il se trouvait. C’était une chambre richement décorée où était placée à gauche la porte, une magnifique commode puis dans un mouvement vers la droite, il pouvait apercevoir une grande armoire en bois massif, des plantes, un bureau et enfin il vit ce qu’il n’avait pas vu depuis longtemps : la lumière. Après s’être adapté petit à petit, il cherchait la provenance de la musique qu’il entendait. Elle venait d’une porte-fenêtre qui était ouverte sur un petit balcon. Le chevalier d’Andromède, qui était encore à moitié endormi, vit un homme aux cheveux lavande qui jouait de la flûte. Il n’osait interrompre le musicien tant il était fasciné par la musique. Ce dernier finit sa mélodie puis s’approcha du lit. Shun l’avait bien entendu reconnu car, à sa connaissance, il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait jouer quelque chose d’aussi beau sur une flûte en or. Il remonta son regard, qui s’était attardé sur l’instrument, pour voir le musicien. Il portait un pantalon bleu foncé avec une chemise qui était un peu ouverte en haut. Des mèches de ses cheveux lavande tombaient un peu devant ses yeux rouges.

« Sorente, je savais que toi seul pouvait jouer une mélodie si belle. » murmura le jeune homme dans un souffle.

Comment oublier ce redoutable adversaire que le chevalier d’Andromède avait combattu lors de la bataille du Sanctuaire sous-marin contre le dieu Poséidon. Son troisième adversaire avait été Sorente, le général de la Sirène. Ce combat avait été mémorable car ce guerrier se servait de sa mélodie pour venir à bout de ses ennemis. Il l’avait vaincu en déclenchant sa tempête nébulaire. Il s’était rangé aux côtés des chevaliers après avoir appris que c’était Kanon des Gémeaux qui avait été l’investigateur de ce conflit. Après cette défaite, Sorente avait décidé de parcourir le monde avec Julian pour réparer ses erreurs. Ils avaient commencé par la Grèce et avaient décidé de se reposer durant quelques jours pour que la société Solo prépare l’avion avec les vivres et le matériel nécessaire à amener aux victimes. Sorente était devenu le meilleur ami de Julian et son confident.

- Comment te sens-tu chevalier? , demanda Sorente, as-tu suffisamment pu te reposer?
- Oui je me sens beaucoup mieux et ta musique a su me réveiller en douceur. Mais n’est-elle pas différente de ta " Death End Symphony "?
- Tu as raison, répondit avec sourire l’homme aux yeux rouge. Ceci est tout son contraire, il s’agit de ma " Life Rising Symphony ". Elle ne conduit pas la personne vers la mort mais lui redonne la vie, et je …

- MES FRÈRES, OÙ SONT MES FRÈRES ? cria Shun en se redressant d’un seul bond sur son lit. ET ATHÉNA, COMMENT VA-T-ELLE ?
- Ne t’inquiètes pas, tes frères sont hors de danger. Seul Ikki dort encore et Hyoga était trop faible pour se lever. Athéna prend son petit déjeuner avec Julian et elle vous attend tous dans le petit salon.
- …
- Je sens que tu veux voir Ikki, je me trompe ?
- Oui, si ça ne te dérange pas trop de m’y conduire.
Shun était un peu gêné et cela se voyait à ses joues devenant un peu rouge.
- Non, ce n’est pas un problème. Il suffit de passer la porte là, elle conduit directement à la chambre de ton frère. J’avais pensé qu’à ton réveil tu voudrais aller le voir ou réciproquement.

Shun continua de rougir et baissa son visage vers les couvertures pour ne pas trop le montrer. Sorente ne put s’empêcher de rire devant la situation. Shun finit par éclater de rire lui aussi. Il regarda dans la direction indiquée par son ami. Il y avait effectivement une porte à côté de l’armoire. Il ne l’avait pas vu car cette dernière était extrêmement impressionnante

- Je vais voir si ton frère s’est réveillé mais je ne pense pas que ce soit le cas. Pour l’instant habille toi et viens me rejoindre ensuite. Il y a des vêtements dans l’armoire tu peux prendre ce que tu veux.


Après avoir désigné le meuble, Sorente disparu par la porte. Shun se leva alors et alla ouvrir l’armoire. Quelle ne fut pas sa surprise de voir devant lui autant de vêtements. Des pantalons, des chemises, des t-shirts, des vestes et même des chaussures étaient à sa disposition. Il hésita longuement avant de se fixer sur un pantalon marron clair et une chemise beige en flanelle. Il se saisit d’une ceinture noire et enfin d’une paire de chaussure beige également. Il avait hésité à prendre des bretelles mais il s’était finalement dit qu’il fallait changer un peu. Une fois qu’il s'était assuré de son allure devant les miroirs des portes de l’armoire, il se dirigea vers la chambre de son grand frère.

Il toqua doucement et se permit d’entrer sans attendre la permission.
A peine entré, il ne put s’empêcher de pouffer de rire. Il mit rapidement sa main sur sa bouche pour ne pas exploser devant la scène qui se déroulait devant lui.
Son grand frère, Ikki, le chevalier Phénix, le plus dur et solitaire de tous les chevaliers d’Athéna, celui que l’on dit immortel tant il est revenu du royaume des morts, était en train de dormir mais dans une position peut orthodoxe. La tête penchée hors du lit, à l’inverse de la position normale, il ronflait très bruyamment. Ce qui était vraiment comique n’était pas sa position mais plutôt le petit chien qui était devant sa tête endormi, en train de lécher son visage, de mordiller le nez du chevalier et de japper pour tenter de le réveiller. Shun détourna la tête vers la droite comme pour échapper à cette situation comique pour voir un Sorente adossé au mur avec les bras croisés mais lui aussi au bord de l’hilarité totale. Lorsque le regard des deux jeunes gens se rencontra, ils ne purent se retenir plus longtemps et commencèrent à éclater de rire. A ces bruits, le Phénix revint à ses esprits.

Une fois les yeux sortis de la brume, il eut pour première image une langue lui lécher tout le visage. En s’essuyant, il vit le petit chien en train de remuer la queue. Puis il tourna la tête vers les rires et aperçut Sorente et Shun. Il rougit d’un coup, gêné de la situation dans laquelle il se trouvait puis il se saisit d’un oreiller pour l’envoyer sur les deux hommes hilares. Shun se le prit en pleine figure, ce qui fit sourire Ikki. Pour se venger, l’adolescent aux cheveux verts se précipita sur le lit de son frère.

- Tu vas me le payer Niisan, cria-t-il

Mais après une petite bataille d’oreiller, Ikki serra son petit frère dans ses bras.

- Je suis content que tu ailles bien. Sorente, ravi de te revoir.

L’ex-général le salua en levant simplement la main et en lui adressant un sourire, la deuxième main étant occupée à caresser le chiot.

- Je suis aussi content de te revoir Phénix. Te sens-tu suffisamment en forme pour te lever ?
- Bien sûr. Je suis tout à fait capable de me déplacer.
- Parfait alors habille toi et nous irons retrouver vos frères dans la salle à manger.

Une armoire, identique à celle de la chambre de Shun, se trouvait également dans cette pièce. Ikki ne mit pas longtemps pour choisir des baskets, un pantalon noir et un t-shirt rouge sombre dont il retroussa les manches jusqu’aux épaules.

Les trois jeunes gens sortirent de la chambre. Le petit chien était aux côtés d’Ikki et trottait en remuant la queue. Celui-ci ne put s’empêcher de prendre l’animal dans ses bras et, contrairement à d’habitude, il était tout sourire en caressant le chiot. Shun était attendri par l’image de son frère qui s’occupait de ce petit être. Alors qu’ils marchaient à travers le couloir sans fin, une porte s’ouvrit laissant apparaître une jeune femme avec des cheveux blonds arrivant aux épaules, une robe rose pâle recouvrait ses formes jusqu’aux chevilles, suivit d’un homme à la chevelure blonde également qui referma cette porte. Il portait des baskets, un jean bleu clair et une chemise bleu pâle tirant vers le blanc, ressemblant au cosmos du chevalier des glaces. En tournant la tête, il vit alors Sorente et ses deux frères.
Shun se précipita dans les bras de Hyoga. Bien que surpris, le jeune homme lui rendit son étreinte avec un grand sourire. Alors qu’il se dégageait de son jeune frère, Ikki vint lui serrer la main puis compléta le geste en le serrant dans ses bras.

Ikki - Comment vas-tu … mon frère ?
Hyoga - Beaucoup mieux et mon état semble s’améliorer.

A ces mots, le jeune russe souleva la mèche qu’il laissait tomber sur son œil gauche qui avait été crevé durant son combat contre son ami Isaak, général du Kraken. Quelle ne fut pas la surprise des trois hommes de voir l’œil du chevalier du cygne régénéré. La belle couleur bleue était réapparue, bien qu’elle ne soit pas aussi belle que dans l’autre.

- Hyo.. Hyoga ! Ton œil ! Mais alors tu es guéri ?, s’exclama un Shun enthousiasmé par ce qui arrivait à son demi-frère.
Hyoga - En fait, je n’ai pas complètement recouvré la capacité de cet oeil mais en tout cas, je peux à nouveau vous voir de mes deux yeux..
Shun – Il s’agit d’un miracle !!!
Thétis – En fait chevaliers, c’est vous qui avez créé ce miracle.

Tous se tournèrent vers celle qui avait eu ces paroles. Thétis poursuivit :

Thétis – Vous vous êtes élevés au huitième sens et avez frôlez le neuvième sens, celui des Dieux. Ainsi vos corps se sont renforcés, guéris des plaies du passé. Et il a suffit à Poséidon de soigner par le cosmos ton œil Hyoga comme si tu n’avais été que touché à la paupière. Il m’a dit que tu retrouveras ta capacité maximale dans quelques jours tout au plus. Bien, maintenant descendons. Le repas est prêt.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:20

Athéna était à la droite de Julian et Shiryu était en face de la déesse. Elle portait la robe habituelle qu’elle revêtait lorsqu’elle était Saori Kido. Elle buvait son café calmement en attendant le réveil de ces chevaliers. Elle s’était réveillée il y a à peine deux jours et avait repris des forces durant ce court laps de temps. Elle avait été très étonnée de voir Julian et non Poséidon, et encore plus lorsque celui-ci avait parlé d’Athéna, de ses chevaliers, d’Hadès. Il lui expliqua alors que désormais Poséidon et lui vivait en symbiose durant cette vie et qu’il arrivait à maintenir son âme également présente dans ce corps. Ainsi l’urne d’Athéna avait accepté de libérer Poséidon.
Ce qui était arrivé après la bataille du Sanctuaire sous-marin avait refroidit le Dieu des mers et surtout lui avait permis, après tant de temps passé à se battre contre Athéna, de réaliser que les êtres humains méritaient de vivre. Ce n’est pas une illumination qui lui est apparu soudainement mais plutôt le fait de continuellement emprunté des corps humains. Ce qui maintenait cette guerre était plutôt du au fait que les Athéniens avaient préféré Athéna à lui et c’est cela qui l’avait ainsi incité à ces guerres inutiles.

Désormais, il avait décidé de respecter la volonté de Zeus, qui était de laisser la Terre à sa fille. Julian avait un pantalon bleu clair avec une chemise blanche simple à manche courte. Il faisait assez chaud pour la saison mais il est vrai que c’était la Grèce. Il buvait son café après avoir avalé sa tartine. Shiryu, lui, était resté fidèle à lui-même et avait trouvé parmi tous les vêtements mis à sa disposition, un habit traditionnel chinois bleu foncé. Il était sans bandages aux yeux et goûtait avec délice aux quartiers de mandarine qu’il avait épluché. Il avait également une tasse de thé fumante qui était dans sa main gauche et dont il prenait quelques gorgées de temps en temps.
Apparut alors, par la grande porte ouverte qui menait à la salle à manger, les 4 jeunes gens.

Saori – Shun, Ikki, Hyoga. Je suis heureuse de vous voir en bonne santé.

Athéna s’était levée pour aller accueillir ses amis. Shiryu fit de même. Shun étreignait sa déesse tandis que le Dragon était dans les bras de Hyoga.

Shiryu – Je vois que ton œil va beaucoup mieux Hyoga. J’en suis heureux pour toi.

Le chevalier du cygne repoussa de ses bras le chevalier du dragon pour voir que les yeux de ce dernier étaient posés sur lui.

Hyoga – Mais Shiryu… tu as recouvré la vue ?
Shiryu – Oui, comme jadis cela avait été possible lorsque je suis revenu des enfers lors de mon combat contre Masque de Mort du Cancer. J’avais alors approché du septième sens. Il faut croire que puisque nous avons atteint le huitième et frôlé le neuvième sens, celui des Dieux, j’ai pu recouvrer la vue.
Athéna – N’oubliez pas chevalier que pour ceux qui défendent une cause juste et qui savent repousser les limites de leur cosmos, rien n’est impossible.

Ikki, qui jusqu’ici était resté en retrait par rapport à ses frères, prit Shiryu par les épaules dans un geste fraternel ce qui prouvait que l’impassible Phénix était heureux de ces retrouvailles.
Les étreintes se succédèrent entre les chevaliers et leur déesse. Puis la liesse étant retombée, ils se mirent à la table de Julian.
Saori prit la parole une fois qu’ils étaient tous assis.

Saori – Julian, je souhaite te remercier de ton accueil.
Shun – Et nous, de ton aide durant la bataille qui nous opposaient à Hypnos et Thanathos.
Julian – Ce n’est rien. A vrai dire, je l’ai surtout fait pour le bien de la Terre.
Shiryu – … J’avoue ne pas trop bien comprendre. Ne nous as-tu pas combattu toi aussi ?
Ikki – Peuh! Serait-ce la jalousie qui t’a poussé à agir? Le fait que ton frère réussisse là où toi tu as échoué t’as mis en colère au point de nous aider.

Saori apostropha alors son chevalier.

Saori – Ikki, cela suffit. Ne manque pas de respect à notre hôte.
Julian – Laisse Saori, je l’excuse. A vrai dire, il est assez proche de la vérité. C’est vrai que je ne voulais pas laisser la Terre à mon frère …
Ikki – Je le savais.
Shun – Niisan.
Julian – … mais le peu de temps que Poséidon a passé dans la jarre l’a fait réfléchir. Toutes ces guerres contre Athéna ont fini par lui faire perdre le sens de son rôle : aider et protéger les humains, les mers et ses habitants.
Poséidon a compris, lors de votre affrontement, qu’il n’avait pas les qualités pour se reconsidérer comme un Dieu. Grâce au sens du sacrifice dont vous avez fait preuve, il a pris conscience de son vrai rôle. Et donc, il m’a laissé le contrôle total de mon corps et de ses pouvoirs. Cependant si le besoin s’en fait sentir, je pourrais l’appeler pour qu’il m’aide.
Shun – Je ne sais pas si son comportement cache quelque chose cependant je serai d’avis de lui laisser le bénéfice du doute.
Sorente – Je te remercie de la confiance que tu accordes à Julian. Ton noble cœur a su discerner la sincérité de mon Dieu et ami.

Après cette explication, les bavardages allaient bon train et le repas se déroula normalement. Cependant le temps passant, un vide, un manque se faisait sentir. Une bonne humeur, des blagues, des toasts disparaissant trop vite et tout le monde riant de cela. Tel était ce qui aurait caractérisé la personne absente.

Shiryu buvait son thé en discutant des évènements qui se sont produits durant leur court séjour en Enfer avec Julian, Ikki s’amusait avec son nouvel ami à quatre pattes et lui donnait des bouts de la brioche qu’il mangeait, Hyoga discutait avec Saori. Shun et Sorente discutaient de choses et d’autre, passant de l’art aux adversaires que Shun avait rencontré en enfer. Au moment où Ikki allait croquer à pleine bouche sa brioche, il ne rencontra que ses dents.

Ikki – Mais qui a pris ma tartine ? Je ne trouve pas ça drôle.
Voix – Ha ha ha. C’est gentil de me l’avoir préparé. Je meurs de faim.

Excepté Julian, Sorente et Thétis, qui venait d’entrer, toutes les autres personnes étaient bouche bé.

Un jeune homme, les yeux fermés, le sourire aux lèvres et la tartine dans la bouche était derrière Ikki. Il portait des baskets blanches, un pantalon bleu et une chemise rouge un peu ouverte. Une fois revenu à eux, tous eurent le besoin d’entendre son nom.

Tous – SEIYA !!!

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:21

voilà c le remier chapitre je mettrais les autres plus tard quand j'aurai fai les correction (pour l'instant je n ai écrit 4) et les autres au fur et a mesure ke je les écrirais.
Bonne lecture

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi2244
Chevalier d'Argent de l'aigleVivement qu'elle retire son masque
Chevalier d'Argent de l'aigleVivement qu'elle retire son masque
avatar

Nombre de messages : 412
Signe du Zodiaque : sagittaire (pour FM !!!)
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:30

jai pas commencé a lire shakou, mais ....pkoi tu ne ferais pas kk ch en rapport ac les lettres, je sais trés bien que tu es doué pour ca!!rien comment tu t'éxprime et la facilité ac laquelle tu sors les poèmes et cie ...franchement ..lance toi ds ca shakou!!

je v attanquer ton fanfic!!Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi2244
Chevalier d'Argent de l'aigleVivement qu'elle retire son masque
Chevalier d'Argent de l'aigleVivement qu'elle retire son masque
avatar

Nombre de messages : 412
Signe du Zodiaque : sagittaire (pour FM !!!)
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:45

juste une question ...
c vraiment toi qui a écrit tout ca ??
si c le ca, je me tue!lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Full Métal 93
Guerrier Celeste
avatar

Nombre de messages : 419
Signe du Zodiaque : Scorpion
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 0:52

Nbr d'heures passées pr écrire ce pavé de message : 2 a 3 heures lol

Ou bien 2 sec grace au copier coller lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 9:08

Pour Mimi oui c moi ki est écrit tt ca ms tu nas pas intérait a te tuer lol . De toute facon je ferai comme Orphée, je viendrai te rechercher par delà la mort ma ptite Mimi

Pr Full ben g bien mis plusieurs heures a écrire tt ca ms comme ct il y a longtemps je me souvien plus trop ms pr le mettre sur ce post fo bien compter ... mmmm... oh facile 10 secondes (ben oui fallai faire en plusieurs post lol )

Sinon qd vous laurez lu j'attend vos commentaires, n'hésitez pas a me le dire si c nul +7+456

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi2244
Chevalier d'Argent de l'aigleVivement qu'elle retire son masque
Chevalier d'Argent de l'aigleVivement qu'elle retire son masque
avatar

Nombre de messages : 412
Signe du Zodiaque : sagittaire (pour FM !!!)
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 16:30

eeee....
si c vraiment toi quia écrit tout ca....je suis complétement stupéfaite ....COMMENT TU FAIS???
bravo .... +9159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loving
Chevalier de Bronze
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Dim 16 Oct 2005 - 21:32

jvais essayer de tout lire ( bah ouais c'est quand même un bloc Surprised ) ... mais sa a l'air bien Surprised ( même si je m'y connais vraiment pas bcp ^^' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belerianne
Guerrier Celeste
avatar

Nombre de messages : 302
Signe du Zodiaque : Scorpion ascendant Capricorne
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Lun 17 Oct 2005 - 13:31

Dit-donc mon chtit Shakou, j'espère que tu plaisantes là? Ne viens pas dire que t'es pas doué. C'est vrai que t'es pas moi mais sur ce coup tu pourrais être mon digne successeur! +9+

CHAPEAU ba mon cher. Mais maintenant: je veux la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiteuh!!!!!!!!!
La suite, la suite, la suite!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Mar 18 Oct 2005 - 9:34

je corrige le soir mes fautes d'orthographe et je paufine certaine phrase comme je m'ennuie chez moi. Norrmalement je mettrai ce week end le 2eme chapitre.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Ven 28 Oct 2005 - 10:49

Chapitre 2 : Le Chemin parcouru par chacun



Maison de Julian Solo, Salle à manger


Tous – SEIYA !!!
Seiya – Mmmh ?!! marmonna ce dernier en engloutissant sa brioche.

Tous ses frères se précipitèrent sur lui, les larmes aux yeux, le sourire aux lèvres, le cœur en joie. Les embrassades continuèrent en mêlée puis tous tombèrent à la renverse.

Seiya – Argh !!! Vous m’étouffez…

Le cri de ce pauvre Seiya amusait ceux présent. Ils se levèrent et tendirent leur main pour aider le pauvre chevalier à terre. Une fine main à la peau blanche et douce se tendit pour l’aider également à se lever. Pégase la prit et se retrouva en face de Saori.

Seiya – Athéna … Saori.
Saori – Seiya, commença la jeune fille, je suis très heureuse de te revoir. Je …

Des larmes embrumèrent sa vue et Seiya lui essuya la larme qui coulait le long de sa joue.
Puis il s’agenouilla et dit :

Seiya – Seiya, chevalier divin de Pégase, à votre service … grrrrrmm …
Le ventre de ce dernier grogna à cet instant.
Seiya – … mais après avoir bien déjeuné car là je meurs de faim, fini-t-il en affichant son grand sourire.

Des sourires ne se firent pas attendre. Les éclats de rire remplirent la pièce devant la nature simple de leur ami.


Après s’être remis à table, avec le nouvel arrivant, le repas se poursuivit bien qu’une seule personne mangeait, quoique le terme dévorer soit plus approprié ici, tout ce qui passait à la portée de sa main. A ses côtés se trouvaient Ikki et Thétis, qui l’avait amené. Entre 2 bouchées, Seiya remarqua que les regards se tournaient vers lui.
Il s’arrêta et demanda :

Seiya – Mais qu’avez vous à me regarder ainsi ? On dirait que vous avez vu un fantôme.

Saori, un peu décontenancée, décida de prendre la parole au nom du groupe.

Saori – Seiya nous pensions que tu étais mort… Nous avons tous vu la lame d’Hadès transpercer ton corps de part en part et nous avons senti ta cosmo-énergie s’éteindre.
Seiya – Hein !!!
Shiryu – C’est vrai, nous avons tous senti ton cosmos s’arrêter. La vie t’avait quittée.
Seiya – Quoi ? Mais je ne suis pas mort. A moins que cela ne veuille dire que je suis un fantôme.
Hyoga – Et vu comment tu engouffres toute cette nourriture, tu ne dois pas être un fantôme hahaha.

Des sourires se firent sur le visage de chacun sauf celui de Seiya qui faisait semblant d’être offusqué.

Julian – Je me propose de vous éclairer à ce sujet.

Tout le monde tourna la tête vers Julian qui était intervenu. Assis en bout de table avec à ses côtés Athéna, qui était vivement intéressée par ses propos, Julian continua.

Julian – En fait, je pense que le choc de voir Seiya se faire pourfendre a affecté votre perception. De plus, après votre montée soudaine de cosmos pour détruire le corps d’Hadès, vous étiez trop fatigués pour percevoir l’étincelle de vie qui subsistait en Pégase.
- Comment cela ? s’exclama ensemble Athéna et ses chevaliers.
Julian – Lorsque Sorente et moi nous vous avons recueilli, nous avons vérifié l’état de chacun de vous et nous avons perçu la vie dans tout les cas.
Shun – Mais sa cosmo-énergie avait disparu. Comment cela est-il possible ?

Sorente décida de prendre la parole et d’un signe de tête Julian l’y autorisa.

Sorente – Chevaliers, vous avez utilisez votre cosmos quasiment sans arrêt donc vous ne pouvez pas savoir cela. Mais dites-moi, avant la bataille du Sanctuaire, aviez vous senti la cosmo-énergie des chevaliers d’or ? Ils sont repérables facilement, pourtant jamais vous n’aviez perçu leurs présences. Les personnes ayant atteint un contrôle quasi parfait de leurs cosmos peuvent faire en sorte de le mettre dans une sorte de "veille". Il en est de même pour les personnes qui doivent économiser leur énergie pour survivre.
- Et donc Seiya s’est mis dans cet état, conclua Shiryu.
Saori – Je comprends. En tant que déesse, j’aurai du envisager cette possibilité.
Hyoga – Ce n’est pas grave. Je pense que je parle au nom de nous tous si je dis que je suis ravi de revoir notre frère.
Shiryu – Je pense que maintenant que nous sommes tous réunis, nous pouvons rentrer, retrouver nos proches et vivre tranquillement.
Shun – Ainsi nous pourrons enfin profiter de nos retrouvailles, n’est-ce pas Niisan ?
Ikki – Oui.
Seiya – Et moi je vais pouvoir retrouver ma sœur Seika qui attend mon retour au Sanctuaire.

A ces mots Thétis se souvint d’une chose.

Thétis – Ah oui tant que j’y pense. Selon les ordres de Julian, je me suis occupé d’annoncer votre retour des enfers au Sanctuaire. Ils ont dit qu’ils vont tout préparer pour votre retour.

Athéna prit alors l’ascendant sur Saori.

Athéna – "Ils" ?

En se retournant vers Athéna.

Thétis – Oui, en fait les chevaliers de bronze restant, sous la houlette d’un certain Jabu, de Shina et d’une autre femme chevalier, Marine je crois, ont décidé de s’occuper de votre domaine. Le jeune Kiki s’occupe de la sœur de Pégase.
On m’a donc dit au téléphone que tous ceux restés au Sanctuaire avaient confiance en votre retour et qu’ils se sont chargés des gardes, des novices et du fonctionnement du Sanctuaire.
Hyoga – En pensant que Marine et Shina s’occupe du Sanctuaire, je suis rassuré.
Seiya – Sauf pour les novices.

Tous éclatèrent de rires. Ces rires étaient si bons pour la déesse qui ne pensait plus pouvoir sourire après tout les problèmes qui sont intervenus durant ces Guerres Saintes.

Julian – Bien finissons ce petit-déjeuner et reposez-vous encore un peu. Nous partirons demain dans la matinée.
Saori – Je tiens une fois de plus à te remercier au nom de nous tous et j’aimerai te rendre ton hospitalité en t’invitant dans mon Sanctuaire. Cette invitation s’adresse aussi a Sorente et Thétis.
Julian – Je te remercie et j’accepte avec plaisir. Nous allons donc venir avec vous si mes 2 amis sont d’accord.

Les deux concernés répondirent ensemble pat la positive.
La manière de parler de Julian et ses relations avec Sorente et Thétis étaient bien différentes de celles de Poséidon et cela surprenait agréablement Athéna.


Terrasse de la villa Solo, côté Ouest.

Sur la terrasse, il y avait 2 groupes qui s’étaient formés et un troisième qui s’était éloigné pour profiter de la fraîcheur que donnait l’ombre des arbres.
Affalés dans leurs fauteuils, Shiryu, Hyoga et Seiya se détendaient en compagnie de Thétis qui écoutait le récit de leur combat face aux spectres d’Hadès.

Thétis – Et toi chevalier du Dragon, que comptes-tu faire maintenant ?
Shiryu – Je pense rentrer chez moi, en Chine, aux Cinq Pics et faire une tombe symbolique pour mon maître. Puis je pense reprendre une vie normale en retrouvant Shunrei.
Thétis – Qui est-ce ?
Seiya – C’est sa petite amie ha ha ha.

A ces mots, le Dragon rougit mais avec un certain sourire, il dit :

Shiryu – Il n’en est rien de manière officielle, du moins pour l’instant, mais je compte bien remédier à cette situation. Je l’ai trop souvent laissée seule et je compte réparer mes erreurs en restant avec elle, si elle veut bien de moi.
Hyoga – Je vois que finalement tu as pris une décision en ce qui concerne tes sentiments et ton niveau d’engagement. J’espère que tu seras heureux mon frère.
Shiryu un peu gêné – Merci.
Thétis – Mais toi même Hyoga, que comptes-tu faire ?
Hyoga – Shiryu n’est pas le seul à avoir pris des décisions importantes en ce qui concerne les sentiments. J’ai définitivement fait le deuil de mes morts …

Tandis que Hyoga faisait une pause pour repenser aux personnes qui lui étaient chères, Thétis chuchota à l’oreille de Seiya.

Thétis – De qui veux-t-il parler ?
Seiya – Il s’agit de sa mère morte en voyage pour le Japon dans la mer de Sibérie, son maître Camus chevalier d’or du signe du Verseau qu’il fut obligé de tuer et enfin une de tes connaissances, le général Isaak de Kraken, à qui il doit la vie et sa blessure à l’œil.
Thétis – Quelle triste existence ont les chevaliers du zodiaque.

Ses pensées allèrent vers ce fier guerrier qu’était Isaak. Ce jeune homme avait un jour débarqué au Sanctuaire sous-marin avec une blessure à l’œil. Après être soigné, Dragon des mers/Canon lui rendit visite et le fit général du Kraken, lui qui était en passe de devenir un futur chevalier d’Athéna.
Il avait été fidèle à Poséidon, qui l’estimait.
A cette pensée, le regard de la jeune fille glissa vers le jeune homme aux cheveux azur. Ses joues rougirent un peu puis elle tourna de nouveau la tête vers Hyoga qui reprenait.

Hyoga – Et je pense rentrer en Sibérie pour vivre là-bas. Je sais que le petit Yakoff sera heureux de me revoir.
Seiya – Et toi Thétis, as-tu quelque part où aller ou quelqu’un à retrouver ?
Thétis – Je pense avoir trouver mais je ne sais pas s’il m’a remarquée. En attendant, je vais rester avec Julian et le servir comme je le faisais avec Poséidon.

Son regard se déplaça de nouveau sur le beau jeune homme qui était si proche et pourtant si loin d’elle. Elle ne put cacher son visage qui s’empourprait. Cela fit sourire les chevaliers qui avaient compris l’attachement de la jeune femme envers Julian.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Ven 28 Oct 2005 - 10:51

Jardin de la maison Solo

A présent qu’il était loin du reste du groupe, Shun pouvait goûter aux plaisirs de quelques instants passés auprès de son grand frère. Au moment de sortir, Sorente lui avait demandé si cela l’intéressait de venir contempler la beauté de ce jardin. Shun avait accepté tout de suite et espérait peut être que Ikki vienne avec eux. Comme si ce dernier avait lu dans les pensées, il avait demandé si lui et son nouveau compagnon à quatre pattes pouvaient venir aussi. Sorente n’avait émis aucune réticence concernant la venue du chevalier Phénix. Après être rester sous les arbres, l’ex-général de la sirène maléfique les avait amenés dans une partie du jardin qui était vraiment magnifique.

Trois chemins dallés conduisaient à une petite place circulaire où se situait, sur les bords, deux bancs de marbre blanc se faisant face. En dehors de cette espace, il y avait un belvédère où s’enroulaient des roses autour des colonnes soutenant ce dernier. Tout était entouré de fleurs diverses et il y faisait frais grâce à l’ombre que donnait les grands arbres qui entouraient cet endroit que l’on aurait dit sorti de l’Eden.
La musique du jeune homme à la flûte en or s’élevait et apportait une beauté supplémentaire à la magnificence de la nature. Il était à demi assis sur la rambarde, les yeux clos, se concentrant sur sa mélodie. Shun était assis sur un banc en s’amusant avec le chiot. Ikki, quant à lui, s’était couché sur le dos sur le deuxième banc, les bras derrière sa tête, les yeux contemplant le bleu du ciel et le vert du feuillage naissant. Puis, devant ses yeux, passa une balle de tennis ainsi qu’une boule de poil vivante qui lui monta sur l’estomac. L’animal, s’étant attaché au Phénix, lui lécha le visage, descendit et lui tira son pantalon pour qu’il le suive.
Après un soupir, il suivit le chien. Même s’il ne voulait pas l’avouer, on voyait sur son visage qu’il goûtait avec plaisir aux petites joies de la vie. Après avoir rejoint le chien, il vit …



***************************************************************************

Shun s’était levé et avait eu envie de profiter un peu plus de la nature. Près de l’endroit où jouait Sorente se trouvait un vieil arbre dont une solide branche avoisinait le musicien. Andromède monta dessus d’un bond et décida de se reposer, assis le dos collé au tronc. Au passage, il avait pris une orange accrochée à la branche du dessous et dégusta ce fruit en se laissant bercer par le "chant de la sirène".



***************************************************************************


… Devant lui se présentait une fleur dont la variété ne poussait qu’à un endroit au monde : L’Ile de la Mort.
Ikki semblait comme hypnotisé par cette fleur et le seul mot qui semblait naître sur ses lèvres était le nom de la fille qui l’avait aidé à supporter la rudesse de son entraînement, celle dont la mort avait réveillé le phénix endormi : "Esméralda".
Ses souvenirs d’elle envahissaient son esprit. Bien qu’il s’était juré de ne plus verser de larmes, il ne put laisser son esprit vagabonder sur ces rares moments qu’il avait appréciés. Le rythme de la musique se faisait plus lent, plus triste, plus sombre.
A côté de la fleur colorée se trouvait une fleur noire dont la robe sombre rappelait au chevalier immortel la deuxième femme qui avait compté pour lui. Il ne l’avait pas compris lorsqu’il lui avait lancé son propre trident devant elle alors qu’elle était à terre. Le seul moment où son cœur allait se rouvrir, le Dieu de la mort intervint et sépara les deux jeunes gens avant qu’ils puissent se connaître.
Une femme mourut dans ses bras en cadenassant son cœur. Une autre mourut, elle aussi, de la même manière mais, même s’ils n’avaient eu qu’un instant privilégié, cela avait permis au cœur du chevalier enflammé de renaître.
L’animal qui accompagnait l’homme aux cheveux bleu, devant la tristesse du visage de ce dernier, décida de le réveiller de ces pensées. Poussant de la truffe sa balle de tennis, il la mit devant le regard d’Ikki, juste entre les 2 fleurs.
Devant ce geste, Ikki se réveilla puis sourit. En regardant la première fleur, il dit :

« Esméralda. Lorsque la haine m’a emporté, lorsque mon cœur s’est figé, j’ai entendu ton cri désespéré. Je me suis mis à haïr mais c’est l’amour de mes frères qui m’a sauvé comme toi dans le passé, tu l’as fait. Bien que revenu à la raison, rien ni personne n’avait pu me rouvrir le cœur. Pas même Shun. Tu as été celle qui rendait mon existence plus douce et je pensais que plus jamais je ne saurai rouvrir mon âme »

Puis se tournant vers la fleur couleur ténèbres :

« Puis-je t’ai rencontré, ou plutôt revu. Toi, Pandore. Ta vie n’a pas été celle qui aurai du être la tienne. Comme moi, tu as vécu en te refermant. Je n’ai compris notre ressemblance qu’à la fin de ta vie. Cependant, je pense maintenant que je pourrai de nouveau aimer. Et les premières personnes à qui je vais le faire savoir, ce sont mes frères … Et Shun le premier »

Le chien aboya

« Et toi aussi je vais m’occuper de toi. Je ne tiens pas à ce que tu te laisse glisser dans le malheur. En premier lieu, je vais te trouver un nom. »

Le chien était une sorte de bâtard, mélange avec un berger allemand et une autre race, son corps était de couleur chocolat. Cette envie de bouger, cette joie de vivre, ce coté fonceur et cette frimousse qui faisait que l’on avait l’impression de retrouver la joie quand on le regardait.

« J’ai trouvé. Je vais t’appeler Peg. Ha ha ha ha. Oui je pense que ça t’ira très bien. Qu’en penses-tu ? »

En guise de réponse, le chien jappa en remuant la queue. Pour Ikki, un semblant de stabilité naissait. Il vit quelqu’un sur la falaise il s’approcha de lui et …



***************************************************************************


Shun profita de la musique de Sorente pour se détendre, se laissant caresser par la main du vent. Ces pensées étaient sombres puisqu’il réfléchissait sur sa période "noire". Mais au lieu de se sentir mal, il se sentait libéré, détendu et espérait surtout oublier cette désagréable expérience. Encore une fois, il avait agi comme celle qu’il représentait : Andromède. Son sacrifice aurait du enrayer la folie d’Hadès. Mais il avait été trop faible. Non pas physiquement mais mentalement. Certes, son sacrifice aurait pu être la solution mais il n’avait pas su résister à l’âme du Dieu des Enfers. Maintenant, il allait mieux, ou plutôt, se sentait mieux car quelque chose était encore présent. L’âme d’Hadès avait laissé un résidu en lui. Il ne savait pas ce que c’était mais il savait que ce n’était pas maléfique, il le sentait. C’était indéfinissable pour l’instant. Shun descendit de son arbre et marcha dans une allée.

La musique emplissait tout le jardin pour son plus grand bonheur. Il vit son frère dans une sorte de mutisme. Sa première réaction fut de se diriger vers lui mais il sentait qu’il n’avait pas sa place à cet instant. C’était un moment qu’Ikki devait affronter seul. Il continua donc son chemin bien qu’il se jura de rester avec son frère un peu plus tard.
Ce n’était pas le chemin qu’ils avaient emprunté pour arriver. Celui là était entouré de rose rouge, blanche et même noire.
Il ne put s’empêcher de penser à Aphrodite, chevalier d’or du signe des Poissons. Le meurtrier de son maître Daidalos chevalier d’argent de Céphée. La haine qu’il avait autrefois éprouvée s’en était allée lorsqu’il l’avait vu devant le Mur des Lamentations, prêt à donner sa vie ou plutôt son après vie, pour pouvoir ouvrir la route aux défenseurs d’Athéna.
En réfléchissant à son passé, il chercha une idée, quelque chose à quoi il pourrait consacrer sa vie désormais. Bien sûr il ne se leurrait pas. Son maître lui avait dit que la vie d’un chevalier était courte et totalement dévoué à sa déesse. Cependant, il y avait au fond de son cœur quelqu’un à qui il tenait, quelqu’un qui avait été élevé sur l’île d’Andromède à ses côtés, quelqu’un qui avait voulu l’empêcher d’aller au Sanctuaire, quelqu’un qu’il n’avait pas revu depuis un certain temps. Bien sûr, il connaissait ses propres sentiments mais quels étaient ceux de la jeune femme.

« En rentrant au Japon, je lui ouvrirai mon cœur. »

En cueillant une rose rouge, il avait prononcé cette phrase qui était autant pour le destin, que pour lui-même afin de se donner la force et le courage nécessaire.

Il était là, vivant, respirant l’air de la Terre, contemplant sa beauté. Cette planète qui abritait la vie qui aurait pu s’éteindre maintes fois depuis quelque mois et en dernier lieu avec la Grande Eclipse. Tout le monde avait pensé à un banal phénomène naturel. Nul ne s’était douté de cette fin horrible qui aurait pu être la leur.
La vie. C’est à ça qu’il devait œuvrer. Protégé la vie mais aussi la formé. Sur l’île d’Andromède il y avait encore d’autres aspirants chevaliers qui était désormais délaissés. Il lui incombait la tâche de les guider vers la voie de la chevalerie d’Athéna.
Il s’arrêta pour contempler l’endroit où il était lorsqu’une main se posa sur son épaule, …



***************************************************************************


La mer. Un homme aux cheveux de couleur lavande avançait dans un dédale de fleurs aux couleurs magnifiques. Rien ne semblait l’empêcher de jouer sa musique. Lorsque Sorente fermait les yeux en jouant de la flûte, c’était la vision de la mer qu’il avait. Calme et fluide pour un temps doux, en furie et déchaîné lorsqu’il entamait la partie vitale de sa Dead End Symphony. Quand il repensait à son existence en Autriche, il ne s’était jamais imaginé se retrouver enrôlé dans l’armée de l’Ebranleur du Sol. Tout jeune, il avait été au conservatoire de musique et nombre de ses professeurs fondaient de grands espoirs en lui en tant qu’artiste mondiale. Mais alors qu’il avait 8 ans, un de ses camarades jaloux de son talent lui brisa sa flûte. Cette flûte lui avait été offerte par son maître avant que ce dernier s’en aille pour un autre pays. Ce fut le dernier présent qu’il fit à quelqu’un puisque l’avion où il était s’écrasa. C’était pour lui un souvenir très cher. C’est à ce moment là qu’il déclencha pour la première fois son cosmos pour frapper quelqu’un. Il l’avait découvert alors qu’il faisait des exercices de chant, n’étant pas très doué et frustré par cela, il avait trouvé son cosmos ainsi.
Après avoir rosser et laisser pour mort son petit camarade, Sorente fut abordé par Dragon des Mers qui avait assisté à la scène, intrigué par ce cosmos inconnu, naissant et puissant. Après l’avoir convaincu de la justesse de sa cause et que Poséidon était un Dieu juste ne cherchant qu’à purifier cette Terre souillée, Kanon l’entraîna au Sanctuaire sous-marin.
Une fois arrivé sur les lieux, Kanon le conduisit dans la salle où les écailles des généraux des mers reposaient. Tout de suite l’écaille de la Sirène Maléfique le reconnut comme étant celui qui devait la porter. Une flûte en or lui a été donnée par Dragon des Mers et il a choisi de la garder avec lui afin de faire sa musique avec. Au fur et à mesure qu’il apprenait à utiliser son cosmos, l’idée de combiner sa musique et son cosmos germa. Il décida que, comme celle qu’il représentait, il devait baser ses attaques sur le mental par le biais de sa flûte. Les années passant, il fut reconnu comme un des plus puissants généraux et reçu définitivement ses écailles et la lourde tache de protéger le pilier de l’Atlantique Sud.
Après quelques mois d’attente, il eut une mission : surveiller les faits et gestes de la princesse Hilda de Polaris, prêtresse d’Asgard. C’est ainsi qu’il dut intervenir contre le guerrier divin d’Alpha, Siegfried. Après s’être débarrassé de ce brave et rentré garder son pilier, il dut se rendre à l’évidence que durant les différents affrontements contre les chevaliers d’Athéna, sa confiance envers sa cause faiblissait. Ce n’était pas réellement de son Dieu dont il doutait mais plutôt du Général en chef, Dragon des Mers.
Puis il rencontra Shun, chevalier de bronze d’Andromède, au service de la déesse "ennemie". Cet homme n’avait pas voulu le tuer ni même le blesser malgré leurs divergences de cause. Il avait admiré ce chevalier pour sa résistance, sa combativité et cela l’avait rendu sympathique aux yeux du général de la sirène.
Après cette terrible bataille, il était ressorti sans aucun but dans la vie. L’envie de Julian Solo de réparer les erreurs de Poséidon l’avait touché et c’est ainsi qu’il décida de le suivre. Julian et lui sont devenus amis et Sorente est désormais son confident. Ce fut avec une grande surprise qu’il vit revenir son Dieu à la vie afin d’aider les chevaliers lors de leurs affrontements dans les Enfers.

Sa musique se faisait plus entraînante, la tristesse semblait abandonner la mélodie. Les souvenirs de ces derniers jours étaient finalement plus joyeux que le reste de sa vie. Alors qu’ils étaient revenus en Grèce pour se reposer, une jeune femme avait demandé à les accompagner dans leurs envies d’aide et de reconstruction. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il reconnut Thétis. Il la fit donc passer pour une amie d’enfance aux yeux de Julian. Ce dernier avait accepté avec grand plaisir l’aide de la jeune femme. Elle lui avait appris que, malgré son emprisonnement, Poséidon avait réussi à faire quelque peu renaître son temple du sanctuaire sous-marin et avait ressuscité la partie humaine du poisson qu’elle était. Cette dernière s’était fixée comme but de retrouver Julian Solo.
Bien qu’il ait une petite idée sur les véritables raisons de la sirène, Sorente ne lui a jamais demandé pourquoi elle était revenue.

Maintenant, c’était une musique donnant une impression d’incertitude mais aussi d’espoir. Son avenir, il ne savait quoi en faire. Suivre Julian était vraiment quelque chose de bien car il se sentait utile mais il fallait désormais qu’il fasse quelque chose pour lui, pour qu’il se réalise, auprès de son ami ou non. Il se savait l’envie de dédier sa vie à la musique, son premier amour, mais aussi à quelqu’un qui pourrait être la source de son inspiration.
Il remarqua qu’en marchant, il avait atteint la falaise. Un homme aux cheveux vert semblait contempler la beauté des lieux. Un autre homme accompagné d’un chien s’approchait du premier par sa droite. Tout en continuant à jouer, Sorente marcha afin d’arriver à leur hauteur. L’homme à la chevelure bleu posa sa main sur l’épaule de son frère et ils s’adressèrent un sourire. Sorente se mis à la gauche d’Andromède et lui adressa un sourire en finissant son morceau.
Le soleil semblait disparaître dans la mer. L’eau prenait une apparence de feu, ce qui était renforcé par un ciel de couleur pastel qui allait d’un orange à ce qui était un violet diffus en passant par le rouge.
Ce spectacle que la nature offrait était l’aboutissement de la réflexion des trois hommes sur leurs avenirs.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Ven 28 Oct 2005 - 10:56

Terrasse de la maison Solo, côté est

Après ce repas plein de surprise, Julian avait proposé à Saori de se reposer en sa compagnie.
Julian – Saori, j’aimerai m’entretenir avec toi d’un sujet assez délicat pour moi.
Saori – De quoi s’agit-il Julian ? Si je peux t’être d’une aide quelconque, je me ferai un plaisir de te l’apporter.

Le sourire de cette jeune femme était désarmant. Julian était un jeune homme qui était assez imbu de sa personne et nul n’osait lui refuser quoique ce soit. Pourtant celle qu’il avait devant lui avait décliné son offre de mariage. Bien sûr cela n’avait plus d’importance maintenant mais il était assez mal à l’aise pour lui parler.

Julian – J’aimerai déjà m’excuser pour mes actions qui …
Saori – Julian ! Tout est déjà excusé. Tu n’as plus à t’en faire pour cela.
Julian – Mais j’aimerai m’entretenir avec Saori et pas Athéna.

Saori fut assez surprise par ce qu’il venait de dire. Il est vrai qu’elle s’était attendue à bien des choses mais pas à cela.

Saori – Ne t’inquiète pas, je suis Saori Kido, de même que je suis la déesse Athéna. Il n’y a pas de séparation entre ces deux entités.
Julian – Bien. En fait c’est justement à propos du partage de personnalités, de tout ce pouvoir en moi et que je ne sais contrôler. Poséidon est bien sûr présent et m’explique comment contrôler tout cela, Sorente m’entraîne pour que je puisse avoir la totale maîtrise de mes pouvoirs mais…
Mais j’ai peur. J’ai peur de ce que ces mains peuvent faire. Je suis surtout perturbé par des visions, des rêves qui ne sont pas les miens. Des images de temps mythologique qui resurgissent et… Je ne sais que faire et je me suis dit que, peut être, toi-même tu éprouvais cela. Mais à l’évidence, ce n’est pas le cas.

Saori comprenait ce qu’il voulait dire mais ne pouvait imaginer réellement sa situation. Athéna c’était elle, ça a toujours été elle et il en sera ainsi pour toujours. Saori Kido n’est qu’un pseudonyme que Mistumasa Kido lui a donner en l’emmenant au Japon avec lui.

Saori – Tout ce que je peux dire, c’est que l’idée de Sorente de t’entraîner à maîtriser ta force est bonne. Certes, tu as en toi une puissance gigantesque mais la manière dont tu vas t’en servir ne dépend que de toi. Quant à tes rêves, je pense qu’il suffit que Poséidon et toi arriviez à vivre en osmose parfaite pour que vos deux âmes n’interagissent plus entre elles.

Julian –Merci pour tes conseils. Cependant il faut que nous nous entretenions d’autres choses encore.
Saori – De quoi veux tu parler ?
Julian – Et bien en fait, ce n’est pas moi qui veux te parler mais …

Soudain Julian baissa la tête et la jeune femme senti un changement. Quand il releva le visage, ces yeux n’avaient plus de pupilles et étaient entièrement bleues. Il se dégageait également un cosmos qui était digne et qui inspirait le respect.

Poséidon – C’est moi qui aimerai m’entretenir avec la déesse Athéna.
Athéna – Mon cher Oncle, je suis à ton écoute.
Poséidon – J’aimerai déjà te parler de Julian. Je n’ai pas demandé à partager ce corps pour une vengeance, je tiens à t’en assurer. J’aurai dû respecter la décision de Zeus depuis le début des temps. Je ne peux plus revenir en arrière mais je veux aller de l’avant. Sache que m’être fait manipuler par un humain m’a bien servi de leçon. Un Dieu tel que moi s’est fait berné par un être humain pour servir ses propres dessein. Cela ne serait pas arrivé si nous ne nous étions pas querellés tous ces siècles pour rien.
Athéna – C’est la voie de la sagesse.
Poséidon – Ce n’est pas facile pour moi de te dire ça mais sache que j’aimerai que l’on fasse cause commune.
Athéna – Comment cela ? Explique toi Poséidon.
Poséidon – Eh bien, j’aimerai que nous défendions la Terre ensemble, j’aimerai que les marinas et les chevaliers du zodiaque luttent ensemble contre ceux qui veulent s’emparer de la Terre.
Athéna – Je suis touchée par ta proposition Poséidon mais je ne sais si je peux l’accepter. De plus il faudra également que nos deux camps s’acceptent ce qui risque d’être assez dur au début.
Poséidon avec un sourire sarcastique – Nos deux camps ? Je te signale que ta chevalerie est décimée et que, de mes marinas, il ne me reste plus qu’un général et une sirène. Nous en avons déjà discuté ensemble et ils sont d’accord avec mon choix. Je ne pense pas que les chevaliers de bronze … Pardon, les chevaliers divins, diront quelque chose.
Athéna – Tu es dans le vrai. Le temps que je reconstruise ma chevalerie il va nous falloir du temps. Et tes forces ajoutées aux miennes ne peuvent qu’être efficaces en cas d’une nouvelle Guerre Sainte.
Poséidon – De plus, il faut que tu sache qu’à mon avis, une nouvelle guerre va bientôt se déclarer.
Athéna – Comment peux tu être aussi catégorique ?
Poséidon – Je ne sais pas si tu t’en souviens mais tu ne te réincarne que lorsque le mal prends corps et se manifeste. Une fois la mission d’Athéna effectué, tu pars en même temps qu’un certain nombre de tes guerriers dans la bataille final. Or tu es toujours présente, ce qui signifie une menace prochaine.
Athéna – Il est vrai que j’avais déjà réfléchie au fait que je sois toujours là et j’en suis arrivée à la même conclusion. Mais je pense que nous aurons le temps de remettre en place la défense de la Terre.
Poséidon – Tu es bien optimiste, mais il est vrai qu’une nouvelle attaque doit s’organiser et qu’IL devra rassembler d’abord ses forces.
Athéna – Tu penses … Tu parles de …
Poséidon – … lui-même. Il appréciait beaucoup Hadès, et le fait que tu ais détruis son corps ne lui aura sans doute pas plu. Et je connais une autre personne qui sera ravie de prendre le flambeau de mon frère et qui a surtout une très bonne raison de le venger.
Athéna – Mais je croyais que … Tu as sans doute raison. J’essaierai de lui parler dans quelque temps
Poséidon – Je pense que cela serait sage. Bien ce problème étant résolu j’aimerai te reparler de Julian.
Athéna – Oui que puis je faire pour lui ?
Poséidon – Eh bien j’aimerai que ton meilleur chevalier aide Sorente à l’entraîner et que toi-même tu l’aide à ce qu’il accepte sa condition. Si il ne se sent pas au maximum de ses capacités, alors je ne pourrai l’aider.
Athéna – Il n’y a aucun problème. Votre venu dans mon Sanctuaire sera une bonne occasion pour cela.
Julian – Maintenant que tout est réglé, je pense que nous devrons tous rentrer afin de reprendre des forces. La journée est passée si vite. Demain nous nous rendrons dans ton domaine.

Shun, Ikki, Sorente et Peg rentrait de leur ballade. Shun courait pour rejoindre ses frères en compagnie du chiot. Shiryu et Hyoga s’étaient levés et retournés et entendant leur jeune frère, Thétis était déjà en route pour rejoindre Julian, Seiya lui avait la tête en arrière, posée sur ses bras, et regardait Shun venir vers lui en souriant. Saori et Julian se préparaient à rentrer dans la maison.
Seiya regarda le ciel et dit :

- Bien demain nous serons de retour au Sanctuaire et je vais enfin revoir ma sœur. Yaahhhooouuuu

C’est en sautant de la rambarde dans les bras de son frère que Pégase criait sa joie. Pour lui son chemin était tracé et allait enfin aboutir. Ses retrouvailles avec sa sœur.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Ven 28 Oct 2005 - 10:57

chapitre 2 fini je mettrai le 3 plus tard,peut être la semaine prochaine.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mini Ginji
Chevalier de Bronze
avatar

Nombre de messages : 29
Signe du Zodiaque : Belier
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Sam 29 Oct 2005 - 4:39

bravo !!! tu t interesses beaucoup à l aspect psychologique des personnages c'est plutot une bonne idée !! vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belerianne
Guerrier Celeste
avatar

Nombre de messages : 302
Signe du Zodiaque : Scorpion ascendant Capricorne
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Mar 1 Nov 2005 - 12:58

J'ai tout lu, et franchement: J'adore!
Je me demande juste pourquoi tu as appelé le chien Peg mais sinon j'adore Smile


Continue comme ça Shakou Wink 87645 *bisou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Sam 17 Déc 2005 - 10:32

Chapitre 3 : Une nouvelle ère



Sanctuaire d’Athéna, Grèce

La journée venait de commencer et pourtant déjà les soldats du Sanctuaire sentaient la chaleur. Ce n’est pas quelque chose qui les affectait. Il faut dire qu’ils sont habitués depuis des années aux chaleurs de ce pays.
Des gardes en faction devant les marches menant aux douze maisons prenaient le relais de l’équipe de nuit.

Garde 1 – Tu crois vraiment que c’est utile de faire ça toi ? Après tout, il n’y a plus de menace.
Garde 2 – Ce n’est pas une raison. Imagine une attaque surprise d’un autre panthéon. De plus j’ai entendu des rumeurs comme quoi notre déesse reviendrait aujourd’hui.
Garde 1 – QUOI ???!!! TU VEUX DIRE QUE NOTRE DEESSE VA ENFIN NOUS REVENIR.
Garde 2 – Oui mais ce ne sont que des bruits de couloir. J’ai entendu le chevalier du Lionnet en parler avec le chevalier de l’Aigle. Elle était tellement émue. Apparemment tout le monde a survécu.
Garde 1 – C’est vraiment un miracle. On a donc plus à s’en faire et on peut se reposer.

A peine a-t-il finit sa phrase qu’un colosse d’1m88 le soulève d’un bras et l’envoie dans la poussière. Le deuxième garde surpris n’ouvre pas la bouche. L’homme et son compagnon, plus petit, porte des armures. Il s’adresse au garde à terre.

Colosse – Eh bien ! C’est comme cela que l’on fait la garde. En papotant. C’est vraiment du beau.
Garde 1 – Je suis désolé chevalier de l’Ours.

Géki, chevalier de bronze de l’Ours, posait son regard sur ce garde terrifié avec un air mi-amusé, mi-dur.

Géki – Qu’en pense-tu Jabu ? Tu crois que c’est une attitude à adopter pour quelqu’un qui protège le Sanctuaire d’Athéna ?
Garde 2 en pensée – Oula il a vraiment pas de chance. Non seulement il tombe sur 2 chevaliers, mais en plus l’un d’entre eux est l’Intendant Jabu.
Jabu – Je dois admettre que ce n’est pas une attitude à avoir. Cependant, devant le retour de notre déesse, je comprends que l’on puisse être heureux au point d’en oublier son devoir. Tu ne seras pas inquiéter pour cette fois mais que cela ne se reproduise plus.
Garde 1 – Bien. Merci Intendant.

Jabu et Géki s’éloignant, le garde souffla, trop content de ne pas s’être fait puni.

Garde 2 – Eh bien toi tu en as de la chance. Echapper aux réprimandes de l’Intendant. Ca prouve qu’il est heureux du retour de la déesse.
Garde 1 – Oui j’ai vraiment eu de la chance. Mais je vais pas provoquer deux fois le destin. Allons faire notre ronde.

Un peu plus loin Géki riait.

Géki – Hahahaha. Elle est bien bonne celle là. Et c’est toi qui dit qu’il faut être à son poste alors que tu m’as supplié pour te faire échapper aux griffes de Marine et de Shina pour aller voir comment se déroule les entraînements et être le premier à voir le retour de notre déesse.
Jabu rougissant – Oh ça va ! Tu devrais voir comment elles sont. Eh puis si tu continue c’est toi qui va prendre à la place du garde
Géki – Hahaha. Bien Monsieur l’Intendant. Hahahaha.

Jabu ne put réprimer un sourire. C’est vrai que l’annonce du retour d’Athéna, de Seiya et des autres était vraiment la meilleure nouvelle depuis bien longtemps.

Les deux chevaliers arrivèrent dans l’arène qui vit Seiya se faire sacrer chevalier de Pégase.
Des novices se faisaient entraîner par 2 chevaliers : Nachi du Loup et Ichi de l’Hydre. On voyait également un troisième groupe mené par un nouveau chevalier.
Au milieu de l’arène se battaient deux jeunes novices. L’un d’eux était très grand, les cheveux courts avec une sorte de queue de cheval arrivant au milieu du dos. Son regard était celui qui était prêt à fondre sur sa proie. Son adversaire était de taille moyenne. Des cheveux blonds bouclés jusqu’au épaule dont il laissait une mèche devant un œil. Ses yeux verts semblaient inciter son adversaire à passer à l’attaque. Ce qui arriva très vite. Le géant passa à l’attaque en lançant son poing. Cette attaque était assez impressionnante car son corps suivait le poing en tournant. Son cri se fit entendre dans toute l’arène :

« Par le tourbillon de la Baleine ».

Le novice attendit que le poing s’approche plus près de lui puis disparut sous les yeux de tous. Il réapparut juste derrière l’impressionnant novice et lui asséna un coup tout en courant à sa rencontre.

« Par la course du lièvre »

Cette attaque physique basée sur la vitesse amplifiait la force du jeune homme. De plus son contrôle du cosmos lui permettait de faire de ce coup le coup fatal.
Son adversaire fut envoyer directement à terre sans avoir compris ce qui lui était arrivé.

Nachi – Eh ben. Quelle technique. Il faut avouer que ce jeune garçon s’en tire très bien.
Ichi – Oui, il a été formé par le nouveau chevalier. Je pense que pour la prochaine intronisation, il pourra recevoir son armure. Je suis un peu déçu de voir que le disciple de Géki a encore du mal. Il ne contrôle pas assez sa cosmo-énergie.
Géki – C’est vrai, il n’est pas encore prêt mais il y met tout son cœur et c’est cela qui est important. Je pense cependant que le fait que la déesse soit vivante l’ait motivé davantage. Je pense qu’il pourra bientôt recevoir son armure. Mais j’avoue que son adversaire risque d’être coriace.
Jabu – Tu as raison. Mais comme tu l’as dit, l’important est de mettre tout son cœur et de se battre pour une noble cause. C’est cela que nous ont transmis les chevaliers d’or.
Bien je venais également vous voir pour vous demandez combien de novices seront aptes pour recevoir leurs armures. Et ce sera de la main même d’Athéna qu’ils les auront.


Entrée du Sanctuaire d’Athéna, Grèce

Le Sanctuaire accueillait 9 nouvelles personnes en son sein. Il y avait 2 femmes, un homme de grande prestance, 6 hommes qui portaient sur leurs dos des urnes, dont l’un avait une urne dorée qui devait avoir été fabriqué récemment pour ce transport. Le petit groupe se trouva sur le point de pénétrer dans les limites du Sanctuaire quand soudain :

Voix – Halte là ! Retournez d’où vous venez. Vous êtes sur un domaine interdit au public. Il serait préférable pour vous de retournez d’où vous venez.
Seiya – Eh bien, c’est comme ça que tu nous accueille garde. Tu n’as donc pas un meilleur accueil pour ta déesse et ses chevaliers.

Seiya était tout sourire devant son effet de surprise. Le garde tenta de balbutier quelques propos mais ne sortait que des sons inaudibles.

Athéna – Seiya !!! Ce n’est pas gentil de mettre ce garde mal à l’aise. Garde, continue ton travail, je vais faire savoir à tous que nous sommes de retour.

Athéna embrassa son cosmos. D’un seul coup, tout le Sanctuaire fut inonder par une cosmo-énergie d’une grande douceur et remplit d’amour. Chaque chevalier, chaque novice, chaque garde s’arrêta dans son occupation. Tous avaient reconnu le cosmos de la déesse de la guerre. Tous se sentaient de nouveau rassuré et certains n’hésitaient pas à laisser couler des larmes de joie. Puis un cri, puis plusieurs se firent entendre dans le Sanctuaire, tous avec la même parole.

« ATHENA EST DE RETOUR !!! NOTRE DEESSE EST PARMIS NOUS !!! »

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Sam 17 Déc 2005 - 10:32

Jabu fut le premier qui avait lancé cet appel est celui dont les larmes vinrent le plus facilement. En quelques instants, les arrivants furent accueillis par toutes les personnes du Sanctuaire, qui s’attroupèrent autour du petit groupe afin de constater par lui-même que ce n’était pas un rêve.
La déesse et ses chevaliers marchaient à travers la foule qui s’amassait à leur passage, tous trop heureux de revoir les héros vivants. Julian, Thétis et Sorente étaient restés en retrait de l’attroupement pour ne pas gâcher les retrouvailles. Jabu et ses frères arrivèrent enfin et se firent un chemin pour voir les rescapés de cette guerre.

Jabu – Athéna. Je suis tellement heureux de vous voir.
Athéna – Jabu, j’aimerai te remercier de t’être occuper du Sanctuaire en mon absence.

Le compliment toucha le chevalier de la Licorne au plus profond de son cœur. Après avoir saluer comme il se doit la déesse, les chevaliers de bronze finirent dans les bras de leurs frères revenus des Enfers. Marine, Shina et Kiki arrivèrent eux aussi accompagné de Seika, la sœur de Seiya. Le premier réflexe de Marine fut de venir présenter ses hommages à la déesse tandis que Shina courut dans les bras de Seiya. Celui ci dut sécher les larmes du chevalier d’argent qui coulaient malgré le masque de cette dernière.

Shina – Je suis si heureuse de vois retrouver vivants. Nous avons toujours espéré votre retour.

Kiki qui aimait beaucoup les chevaliers divins ne put s’empêcher de fondre en larmes et tous durent le consoler pour qu’il arrête de pleurer et qu’il retrouve son sourire. Puis Marine vint vers son disciple et, preuve de son attachement à ce dernier, le pris dans ses bras. Sous le masque, Marine laissait couler une petite larme de joie. Puis elle demanda à la foule de s’écarter et une jeune femme avança doucement au milieu de tout le monde. Les mots se perdirent dans la bouche de Pégase. Seika, était devant lui, larmes aux yeux.

Seiya – Sei … Seika ?! C’est bien … c’est bien toi ma chère sœur ?
Seika – Oui Seiya, c’est moi. Oh mon frère.

Sans qu’il ne puisse dire autre chose, le jeune homme tomba dans les bras de celle qu’il a tant recherché.

Seiya en pensée – Seika, ma sœur. Celle qui s’est conduit avec moi comme une mère, celle qui toujours a pris soin de moi alors que nous étions enfant, celle pour qui j’ai tout fait pour retrouver sa trace. Je suis si heureux. Je t’ai enfin retrouvé Seika.
Seiya à voix haute – Je t’ai enfin retrouvé ma chère sœur et plus jamais nous serons séparer.

Les larmes coulaient sur les joues de tous ceux qui assistaient à la scène. Le chevalier de Pégase a enfin réussi à retrouver sa sœur qui avait disparu. Celle qu’il a cherché, celle pour qui il a participé au Tournoi Intergalactique, celle qui lui a donné le courage de toujours se relever afin de la retrouver. Enfin il avait fini sa quête, il avait retrouvé sa grande sœur : Seika.
Tout le Sanctuaire était en liesse, tous étaient au courant du retour de la déesse et de ses vaillants défenseurs. Athéna salua tous ses fidèles en marchant vers son temple. Elle grimpa les marches qui la conduisaient aux douze maisons et le cortège s’arrêta à chaque maison afin de faire une minute de silence pour l’âme des chevaliers d’or défunts. La présence de celui qui était l’Empereur des Mers ainsi que ses derniers représentants ne ravissait en rien les habitants du Sanctuaire terrestre. Mais Athéna avait demandé de les traités avec le plus grand respect et de faire comme avec n’importe quel invité prestigieux. Elle demanda à Julian de la rejoindre dans son temple avec Thétis et Sorente le lendemain vers 6H. Shun demanda à Sorente de l’attendre, après avoir poser ses affaires, dans les arènes. Julian et ses marinas prirent le même chemin que tout le monde pour arriver à leurs appartements.
Kiki eu un triste sourire à chaque maison mais surtout eu une larme dans la maison du Bélier, pleurant son maître Mû du Bélier, Marine pleura sous son masque la perte de Aiolia, pour qui elle avait des sentiments, Shiryu laissa la tristesse envahir ses yeux pour pleurer la perte de son mentor : Doko de la balance, Hyoga tenta de rester de glace dans la maison de Camus du Verseau cependant il ne réussit pas à se contenir. Une fois arrivé en haut des escaliers, Athéna demanda à rester seule dans son temple afin de pouvoir se reposer mais qu’elle aimerait parler le lendemain, dans la grande arène, à tout les habitants du Sanctuaire. Elle confia L’Ebranleur du Sol à ses gardes pour qu’ils leur indiquent leurs chambres. Une fois les gardes et les novices partis, les chevaliers, ainsi que Kiki et Seika, se réunirent auprès d’Athéna dans la salle du Grand Pope.

Athéna – J’aimerai remercier tout d’abord ceux qui sont restés au Sanctuaire et qui ont réussi à le maintenir en un seul morceau. J’aimerai que vous me parliez de ce qui s’est passé durant mon absence.

Les regards des chevaliers se tournèrent vers Jabu. Ce dernier prit alors la parole.

Jabu – Déesse Athéna, devant votre disparition ainsi que celles de nos frères, le Sanctuaire était en mauvaise position. Nous avons décidé d’un comme un accord qu’il serait bon de réinstaurer une quelconque hiérarchie, bien que temporaire, afin que tous puisse de nouveau se repérer et de maintenir la cohésion au sein de votre domaine.
Marine – Si je puis intervenir, Jabu est trop modeste. Il est celui qui a été le plus motivé afin de mettre en place ce système et c’est encore lui qui nous a redonné la motivation de reconstruire votre chevalerie.
Jabu – Ma … Marine. C’est très gentil de ta part de dire cela mais tu as été une des premières à nous ordonner de réagir

***Flash-back***


Au Sanctuaire, le lendemain de la disparition d’Hadès, personne n’avait à cœur de travailler. Les chevaliers s’étaient réunis dans la salle du Grand Pope. Les 5 chevaliers de bronze et les 2 chevaliers d’argent n’avaient pas réellement dormi de toute la nuit.

Ban – Bon que faisons-nous ?
Nachi – Je ne sais pas. Nous ne savons même pas si notre déesse est vivante.
Ichi – Ni si nos frères ont survécu.
Shina – Ce n’est pas une raison pour rester inactif.
Marine – Shina a raison. Nous devons prendre en main le Sanctuaire jusqu’au retour d’Athéna.
Géki – C’est une bonne idée mais comment faire. Les gardes sont dépités par la perte des chevaliers d ‘or ainsi que la disparition de la déesse.
Nachi – Et tous les novices ont disparus. Il n’y a plus d’autre chevalier que nous et …
Jabu – CA SUFFIT.

Tous s’arrêtèrent et regardèrent pour regarder le chevalier de la Licorne qui venait de prendre la parole pour la première fois.

Jabu – Athéna est parti, c’est vrai. Notre chevalerie est décimée, nos meilleurs éléments ont disparus. Mais ce n’est pas pour cela que nous devons baisser les bras. Je suis sûr qu’ils aimeraient tous que nous prenions en main le Sanctuaire, que nous le reconstruisons plus beau qu’avant, que nous reformions notre caste.
Marine – Jabu a raison. Nous devons en priorité reformer notre chevalerie en prévoyance d’une nouvelle attaque. Nous ne savons pas ce qui peut arriver.
Shina – Marine et moi sommes capable de former des chevaliers.
Ban – Je suis sûr que nos maîtres qui sont encore dans nos anciens camps d’entraînements seront eux aussi d’accord pour reformer de nouveaux chevaliers.
Jabu – C’est une bonne idée. Bien que n’étant plus chevaliers, ils sont suffisamment expérimentés pour refaire ce qu’ils ont fait avec nous. Il faut aussi répartir les taches. Géki, Nachi, Ichi, vous vous occuperez de la prise en main des soldats. Ban et moi partiront à la recherche de nouveau novices. Shina, j’aimerai que tu fasses le tours des camps d’entraînements par le monde afin de retrouver des chevaliers aillant échappés à la bataille des douze maisons ainsi que d’éventuels novices qui serait dans ces camps. Marine, pourrai-tu retrouver différentes armures.
Marine – Je pense trouver diverses informations dans la bibliothèque du Sanctuaire mais il me faudrait être sûr qu’elles soient en état.

Kiki apparut soudainement dans la salle.

Kiki – Je suis désolé de m’immiscer dans la conversation mais j’ai entendu vos paroles et je peux peut-être vous aider. Avant sa disparition, mon maître Mû m’a donné un recueil qui se transmet de génération en génération parmi les chevalier d’or du Bélier. Il explique comment faire pour réparer les armures, comment se servir de sa cosmo-énergie afin de retrouver les armures disperser à travers le monde et d’autres choses. Je peux donc réparer les armures jusqu’à une certaine limite. Mais plus mon expérience et mon cosmos s’agrandira, plus les réparations seront parfaites jusqu’au jour où je serai suffisamment puissant pour redonner vie à une armure morte.
Jabu – Mais au jour d’aujourd’hui, tu es capable de faire quoi ?
Kiki – Actuellement je peux réparer les petits problèmes dus au temps et les dégâts moyens mais si on m’aide en me fournissant le cosmos nécessaire.
Jabu – Marine, étant chevalier d’argent, tu as un cosmos suffisant afin d’aider Kiki pour certaine réparation. Vous allez donc ensemble rechercher les armures et les réparer s’il le faut. Ensuite il faudra pouvoir trouver les porteurs adéquats pour ces armures.
Kiki – Cela j’en fait mon affaire.

Le sourire de l’apprenti Bélier avait participé à redonner la bonne humeur à tout le monde.

***Fin du Flash-back***


Athéna et les chevaliers divins ont écouté ce récit avec attention.

Marine – A la suite de cela, nous avons décidé de suivre les ordres de Jabu, et pour que cela soit plus officiel, nous avons donné à Jabu le rôle d’Intendant du Sanctuaire.
Jabu – Poste que bien sûr je vais m’empresser de quitter puisque vous êtes revenus.
Athéna – Jabu cela ne sera pas nécessaire. En attendant que je nomme un Grand Pope, ce qui ne peut arriver que lorsque nous aurons des chevaliers d’or, je pense qu’il me faut quelqu’un qui puisse m’aider à organiser le Sanctuaire. Donc Jabu, chevalier de bronze de la Licorne, acceptes-tu, en plus de ton devoir de chevalier, de rester Intendant du Sanctuaire.

Jabu ne savait quoi dire, tant l’immense honneur que lui faisait Athéna le touchait. Finalement :

Jabu – Déesse Athéna, je serai honorer de vous servir et de vous assister dans votre tâche.
Athéna – Bien alors j’annoncerai cela demain. Bien, je voudrai dire que maintenant que nous sommes revenus du royaume d’Hadès, le temps de la reconstruction est venu. Seiya, Shiryu, Hyoga, Shun, Ikki, j’aimerai que vous restiez encore quelque temps auprès de moi, le temps que nous mettre d’accord sur l’avenir du Sanctuaire. Ensuite je vous demanderais encore une chose.
Chevaliers divins – Et de quoi s’agit-il ?
Athéna – J’aimerai que vous viviez tranquillement comme des adolescents normaux et je pense que si vous le voulez, vous pourrez me laisser vos armures et ne plus être des chevaliers du zodiaque. Vous avez assez souffert et vous avez le droit au bonheur.
Seiya – Saori. Athéna, votre offre est vraiment …
Athéna – Seiya, je ne pense pas que pour l’instant vous deviez me donner une réponse. Réfléchissez tous et quand vous le voudrez, donnez-moi votre réponse. Je la respecterai quelle qu’elle soit. Vous pouvez vous retirer. J’aimerai me reposer. GARDE !!!

Un garde ouvrit la porte et demanda ce qu’il pouvait faire pour sa déesse.

Athéna – J’aimerai que tu conduises les chevaliers divins à leurs appartements.
Garde – Bien déesse.
Chevaliers divins – A demain.

Les chevaliers de bronze et d’argent les suivirent laissant ainsi Saori toute seule dans la salle du Grand Pope. Elle prit le chemin de la chambre où elle s’était installé avant la guerre qui se trouvait derrière le trône du Pope.
Elle s’allongea et à peine qu’elle s’endormait, une larme coulait le long de sa joue.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Sam 17 Déc 2005 - 10:36

Chaque chevalier avait décidé de profiter de ces premiers instants de répit à sa manière. Seiya avait bien sûr eu envie de se retrouver seul avec sa sœur et était parti vers un coin où il allait quand il n’était qu’un novice. Shiryu et Hyoga voulaient rendre à leur manière un dernier adieu à leur maître respectif dans la maison qu’ils se devaient de garder. Ikki comme à son habitude était parti sans vraiment dire où mais avait promis à Shun de venir dormir dans la même maison que lui. Shun était rassuré car Ikki avait emmené le chien, Peg, avec lui ce qui signifiait qu’il ne pouvait partir comme il en avait pris l’habitude lorsque le calme se faisait sentir. Shun devait rejoindre Sorente aux arènes.
On aurait dit que d’un coup le Sanctuaire avait été transformé. Tous sentaient le cosmos de la déesse et cela ne pouvait que leur mettre le cœur à l’ouvrage. Les novices se surpassaient à l’entraînement, les gardes redoublaient de vigilance. On sentait surtout que la bonne humeur avait repris dans le Sanctuaire.
Arrivé aux arènes, Andromède chercha Sorente. Il le repéra aux abords d’un combat entre un chevalier et un novice. Le chevalier portait une armure d’un bleu profond. Sa protection étant assez importante, on pouvait dire que c’était un chevalier d’argent. Il ne bougeait que très peu pour éviter les coups de son adversaire. Le novice était en fait une jeune femme, repérable par son masque où il y avait des gouttes d’eau en dessous les yeux. Elle se déplaçait avec grâce, ce qui était fait pour déstabilisé son ennemie. Cependant, son maître se contentait de fermé les yeux et frappait à un instant bien précis. Elle reçue le coup en plein estomac et sauta en arrière pour pouvoir reprendre son souffle. Elle pensait pouvoir prendre un peu de répit avant de repartir à l’assaut. Ce ne fut pas réalisable car son adversaire venait pour la première fois de passé à l’offensive. D’un seul coup, il déclencha sa cosmo-énergie et attaqua son élève. Cette dernière tenta de résister à la force de son adversaire en lui opposant son propre cosmos mais ce ne fut pas suffisant. Elle tomba à terre, le visage le premier, ce qui lui enleva son masque qui glissa sur son côté. Sorente avait regardé tout cela avec un grand intérêt. Il trouvait que ce chevalier était très intéressant. Non pas que sa démonstration avait impressionné le général, mais plutôt le fait qu’il sentait que le cosmos de cet homme était hautement plus grand que ce qu’il avait dévoilé. La jeune femme lui avait semblé ne pas contrôlé complètement ses forces, ce qui était pour lui, la cause de cette défaite. La novice se releva sans avoir remarqué l’absence de son masque. C’est en tournant la tête qu’elle sentit sur son visage l’air et la lumière du soleil. Elle se baissa rapidement pour reprendre son bien et le remit sur son visage qui disparut devant ce visage figé. Sorente avait pu admirer le visage de la jeune femme sans que celle ci s’en aperçoive. Ses traits étaient fin, son visage semblait exprimé la douceur, la malice. Ses yeux étaient d’un bleu si pur, et pétillant d’une envie de vivre si propre aux chevaliers de la déesse de la guerre.
C’est à ce moment que Shun vint le retrouver.

Shun – Excuse-moi pour mon retard mais nous avons du nous entretenir un peu plus longtemps que prévu avec Saori.
Sorente – Ce n’est rien, ne t’inquiète pas. J’avoue que je n’ai pas trouvé le temps long.

Shun remarqua alors les deux personnes aux centre de l’arène et qui semblait être ce qui avait retenu l’attention de son ami.

Sorente – Shun j’aimerai te poser une question.
Shun – Bien sûr. Si je puis te répondre, je le ferai avec grand plaisir.
Sorente – Je me demandai pour qu’elle raison les femmes chevaliers portent des masques. D’ailleurs il n’y a pas qu’elles, toutes les femmes qui s’entraînent en portent également. Est-ce qu’il y a une raison à cela ? Pourquoi, hormis la déesse Athéna, toutes personnes du sexe féminin portent un masque?
Shun – En fait, il s’agit d’une sorte de tradition. Je ne sais pas exactement pourquoi mais les femmes chevaliers doivent porter un masque, cela qu’elles soient chevalier ou bien novice. Cela signifie qu’elles renoncent à leur condition de femme et qu’elles sont donc l’égal d’un homme. Et les conséquences sont terribles si elles sont aperçues sans leur masque.
Sorente – Vraiment ? Quelles sont-elles ? Est-ce qu’elles risquent quelque chose ?
Shun – Si quelqu’un voit leur visage, elles n’ont que 2 alternatives : soit elles doivent tuer ce dernier, soit …
Sorente – Soit ?
Shun – … Soit elles doivent l’aimer.

Ce dernier mot résonna dans la tête de Sorente. L’aimer. Alors on laissait comme alternative la mort ou l’amour. C’est là qu’il se souvenu qu’il avait vu le visage de la jeune novice. Il n’était inquiéter car elle était bien plus faible que lui. Cependant il ressentait un sentiment étrange, un peu comme ce qu’il ressentait quand il avait été en contact avec le cosmos doux et plein d’amour d’Athéna mais ce sentiment était différent. Il se demandait pourquoi il sentait un sentiment chaud l’envahir et surtout ce que c’était. Jamais dans sa vie il ne s’était senti comme ça.
Shun voyant son ami devenir petit à petit rouge, il lui parla :

Shun – Sorente, tu vas bien ?
Sorente rougissant – Shun, je crois que j’ai fait ce qu’il ne fallait en aucun cas faire. J’ai vu le visage de cette jeune femme
Shun – Quoi ??? Mais elle t’a vu ?
Sorente – Je ne crois pas et ça peut paraître bizarre mais ça ne me dérangerai pas si elle l’apprenait.

Shun comprenant finalement les sentiments de Sorente ne put s’empêcher de sourire.

Shun – Bien, je crois que l’on devrait aller les voir pour leur parler car je ne les connais pas. Ça doit être un des nouveaux chevaliers du Sanctuaire.

Shun et Sorente allèrent donc à la rencontre des 2 personnes dans l’arène.

Shun et Sorente – Bonjour !
L’homme et la jeune femme – Bonjour.
Shun – Je crois que je n’ai pas le plaisir de vous connaître. Je m’appelle Shun. Je suis le chevalier d’Andromède.
Chevalier – Quoi ? Vous êtes un des chevaliers qui êtes revenus des enfers ? Je suis ravi de faire votre connaissance. Vous êtes célèbre dans l’ordre de la chevalerie.
Shun gêné – Moi euh non non. Je ne suis qu’un chevalier de bronze euh devenus chevaliers divins mais je n’ai fait que mon devoir comme tout chevaliers au service d’Athéna.
Chevalier – Vous êtes modestes en plus. Oh mais je manque à toutes mes obligations. J’ai oublié de me présenter. Je m’appelle Phaéton, chevalier d’argent de la constellation d’Eridan. Je suis enchanté de vous connaître.
Novice – EURHMM
Phaéton – Ah oui. Et je vous présente mon apprentie, Galatéa.
Galatéa – Enchanté.
Shun – Moi de même.
Phaéton s’adressant à Sorente – Et vous, êtes vous aussi un chevalier divin ?
Sorente – Non, je ne suis même pas un chevalier. Je suis Sorente, général de la Sirène Maléfique, marina de Poséidon.
Phaéton – QUOI ??? Mais que faites-vous là alors que …
Galatéa – Maître, calmez-vous.
Shun – S’il vous plait Phaéton. Sorente est un ami. De plus sachez que Athéna et Poséidon sont en paix désormais.
Phaéton – Quand bien même cela est vrai, je ne peux me sentir bien en sa présence.
Sorente – Pour qu’elle raison nourrissez-vous tellement de haine envers Poséidon
Phaéton – Premièrement, votre Dieu a tenté à plusieurs reprises dans le temps de prendre possession de la Terre, deuxièmement j’en veux personnellement à votre Dieu.
Sorente – Et pourquoi cela ?

A cet instant le regard du chevalier d’Eridan se tinta d’une lueur de tristesse mais aussi de haine.

Phaéton – Par votre averse diluvienne, le reste de ma famille a failli disparaître. Je ne sais pas ce qui me retient … Mais en fait rien ne me retiens. Viens là espèce de poiscaille.
Galatéa – Maître je vous en prie calmez vous.
Phaéton – Tais toi, laisse moi en paix.
Shun – Ecoutez votre élève. Sorente n’est plus un ennemi. De plus il est là par la volonté d’Athé…
Sorente – Shun, laisse.
S’adressant au chevalier d’argent Ecoutez j’accepte de relever le défi. Cependant j’aimerai reportez notre altercation demain. Je propose que ce soit sans armure.
Phaéton – Je n’y voit aucun inconvénient. Je te ferai mordre la poussière demain. Au revoir chevalier.

Sa dernière parole n’avait été que pour Shun. Galatéa regardait son maître s’en aller avec tristesse. Une fois que ce dernier fut assez loin, elle s’adressa à Sorente.

Galatéa – S’il vous plait, mieux vaudrait que vous ne vous battez pas avec mon maître. Je vous en prie. Son cœur est rempli de tristesse mais c’est un homme bon.
Sorente – Ne t’inquiète pas. Je ne compte pas vraiment me battre contre lui. Je vais prendre quelques coups et je pense qu’il se calmera.
Shun – Sorente, tu n’es pas obligé de faire cela. Il suffit d’en parler à Athéna et elle lui expliquera la situation.
Sorente – Je ne peux fuir, ne serait-ce que par respect envers ce fier chevalier. De plus je me sens coupable de ce qui m’accuse. Ainsi je lui paierai ma dette. J’espère que cela lui suffira mais je ne compte pas le blesser.
Galatéa en pensée – Cet homme est vraiment extraordinaire, il a compris la détresse de mon maître et accepte de prendre des coups juste pour qu’il trouve la paix. De plus, il faut avouer qu’il est assez bel homme.
Galatéa – Je vous remercie de votre gentillesse.
Shun – Tu peux nous tutoyer tu sais. N’est-ce pas Sorente
Sorente – Euh oui. Tout à fait.

Sorente rougissait en regardant la jeune femme. Shun ne put s’empêcher de remarquer que l’attirance du général de Poséidon était réciproque. La jeune fille se comportait de manière différente quand elle s’adressait à lui ou a Sorente.
Les deux hommes partirent. Shun n’était pas très emballé par le futur combat de son ami. Il aurait préféré trouver une solution où la violence n’aurait pas eu de place. Pour Andromède, la parole est la meilleur solution que le poing. Sorente partageait cet avis pour ce cas mais il voulait absolument prouver que Poséidon et ses hommes avaient changé. Même si pour cela, Sorente devait se battre ou plutôt se faire battre. Shun souleva le fait que c’était peut être aussi pour que la jolie Galatéa le remarque. Le rougissement soudain de son ami ne put que faire rire Shun et Sorente se laissa aller aussi.



***************************************************************************


Le lendemain matin, le soleil se levait à peine que, devant la porte de la grande salle du trône, se trouvait trois personnes attendant avec les gardes l’ouverture de la porte. Cette dernière s’ouvrit avec grand bruit. Une voix se fit entendre.
« Gardes vous pouvez nous laissez. »
Les gardes sortirent et se replacèrent derrière la porte. Julian, Thétis et Sorente marchèrent jusqu’à voir la déesse assisse dans le trône du Grand Pope. Thétis et Sorente s’agenouilla, Julian lui se contenta de la saluer d’un signe de la tête.

Athéna – Soyez bienvenue mes amis. Sorente, j’ai entendu dire que tu as eu une altercation avec un des nouveaux chevaliers. Si tu le souhaites, je peux lui parler afin de dissiper ce malentendu.
Sorente se relevant – Je vous suis reconnaissant de votre proposition d’aide déesse Athéna, mais je tiens à relever le défi. Je pense d’ailleurs que cela m’aidera, nous aidera à se faire accepter par les habitants du Sanctuaire.
Athéna – Je respecterais ton choix marinas. Justement si je vous ai fait venir, c’est pour parler de cela. Mes chevaliers ne sont pour l’instant pas au courant que Poséidon et ses dernières forces se trouvent au sein du Sanctuaire. Je compte le leur annoncer mais aussi je compte leur dire que la paix entre nous deux est à présent là. Ainsi je ne pense pas que vous soyez inquiétés. Julian, Poséidon m’a entretenu pour que je t’aide à t’aguerrir et que tu vive au mieux ta condition de Dieu.
Julian – Je le sais, Poséidon m’en a parlé. J’apprécie grandement ton aide.
Athéna – Ce n’est rien. Bien je pensais tout d’abord que tu pourrais t’entraîner avec un chevalier digne de ce nom. Pour l’instant j’ai bien une idée mais on verra plus tard. En complément j’aimerai que nous nous exercions au contrôle total de nos cosmos. Cela sera bénéfique pour toi autant que pour moi. Sorente, je pense que tu devrais toi aussi t’entraîner avec quelques chevaliers. Je pense que cela te sera bénéfique mais aussi tu pourras donner ta méthode d’entraînement à d’autres.
Sorente – J’espère simplement qu’ils l’accepteront.
Athéna – Je suis sûre que tout ira bien après ton combat. Il verront quel homme tu es. Thétis, j’ai déjà pu en parler avec Marine et Shina et elles aimeraient que tu acceptes de t’entraîner avec elles et leurs disciples.
Thétis – Si cela ne dérange pas Julian, ce sera avec plaisir.
Julian – Personnellement je n’y voix aucun inconvénient. Il en est de même pour Poséidon.
Athéna – Bien, puisque que tout cela est réglé, j’espère vous voir à l’assemblée qui aura lieu dans la matinée.
Julian – Nous allons donc nous retirer. A plus tard Saori.

Athéna resta alors seule après le départ de ces invités. Elle avait été agréablement surprise de la noble réaction de Sorente et voyait que Poséidon avait vraiment changer.

« Tant mieux. Avec un allié tel que Poséidon, je pense que nous n’aurons aucun problème pour réussir à vaincre s’il y a un quelconque problème dans l’avenir. En espérant que je me trompe »

Athéna repensa à ses vaillants défenseurs, les courageux chevaliers d’or. Le plus grand problème était là. Elle n’avait plus de chevalier d’or. Bien sûr elle avait des chevaliers d’argent et de bronze mais chaque chevalier et sous la protection d’une seule constellation. Aucun ne pouvait donc revêtir une armure d’or. Il fallait en trouver de nouveau. Kiki serait le prochain chevalier du Bélier mais pour les autres…

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Sam 17 Déc 2005 - 10:38

Le Colisée s’était rempli très vite. Tous avaient entendu la demande d’Athéna de venir afin qu’elle leur parle. La déesse était revenus parmi les vivants et allait s’adresser à tout ceux qui vivaient dans son domaine.
Athéna, entouré de ses chevaliers, arriva finalement au centre de l’arène. Seuls les quelques chevaliers qui étaient au Sanctuaire s’étaient regrouper vers la déesse en gardant une certaine distance.

Athéna – Chevaliers, novices, gardes. Je suis heureuse de vous retrouvez tous vivants. Je suis enfin de retour dans mon Sanctuaire, parmi vous. Les choses se sont passées très vite mais je peux dire que la Guerre Sainte que nous avons essuyé a été bel et bien la plus difficile et surtout celle qui nous a affaibli le plus. Il ne nous restait 7 chevaliers d’or. Mais maintenant il n’y en a plus. Notre priorité sera de reconstitué notre caste. Tout ceux qui sont présent ont tout fait pour protéger la Terre quand je n’était pas là. Chevaliers venez s’il vous plait.

Les 5 chevaliers de bronze et les 2 chevaliers d’argent vinrent vers la déesse, cette dernière se tournant vers eux :

Athéna – Je tiens à vous remerciez devant cette assemblé. Sachez que ce que vous avez fait me fait un grand plaisir.
Et je tiens désormais à vous présenter officiellement le nouvel intendant du Sanctuaire. Jabu.

A l’entente de son nom, le chevalier s’avança puis s’agenouilla devant sa déesse.

Athéna – Jabu, je te nomme, en plus de ton statut de chevalier de bronze de la licorne, Intendant du Sanctuaire.
Jabu – Je vous remercie de votre confiance.
Athéna – Relève toi Intendant Jabu. Désormais, tant qu’un nouveau Grand Pope n’aura pas été nommé, tu seras celui qui aura le contrôle des 88 chevaliers.

Jabu rougit devant la grande confiance que lui accordait Athéna.

Athéna – De plus, j’aimerai …
Seiya – Athéna, j’aimerai prendre la parole.
Marine – Seiya !!! Tu n’as pas honte d’interrompre Athéna quand elle parle.
Athéna – Ce n’est pas grave Marine. Seiya, je t’en prie.
Seiya s’adressant à tous – Athéna nous a donné la possibilité de reprendre une vie normale. J’avoue que cette proposition est séduisante.
Hyoga idem – Cependant, partir alors que nos amis, nos maîtres, nos frères d’armes ont donné leurs vies pour défendre l’humanité, nous ne nous sentirions plus hommes.
Shun idem – Même si se battre n’est pas vraiment une solution, nous avons encore fait un pas pour la paix.
Shiryu idem – Nous ne sommes pas du genre a fermer les yeux quand il s’agit d’agir pour le bien de la Terre. En devenant chevaliers, nous savions que nous nous engagions pour la vie, mais pour nous cela est notre choix
Seiya idem – Les jeunes de notre âge pensent profiter de la vie mais au final, je pense que c’est nous qui vivons pleinement. Et après en avoir discuter avec mes frères, nous avons décider de rester au service de la justice, de l’amour et de la déesse Athéna.

Ikki n’avait pas parlé mais était resté avec un sourire au coin des lèvres, signe qu’il approuvait les dires de ses frères.
Puis pour mettre en pratique leurs discours, les 5 chevaliers s’agenouillèrent devant la déesse.

Shiryu – Shiryu chevalier divin du Dragon, à votre service.
Hyoga – Hyoga chevalier divin du Cygne, à votre service.
Shun – Shun chevalier divin d’Andromède, à votre service.
Ikki – Ikki chevalier divin du Phénix, à votre service.
Seiya – Seiya chevalier divin de Pégase, à votre service.
Athéna – Je prend note de votre désir chevaliers et je vous remercie de votre fidélité.

La déesse aux yeux pers laissait couler de ceux-ci des larmes de gratitudes. Ses meilleurs chevaliers acceptaient de rester dans ses rangs plutôt que de retrouver la vie paisible de jeunes de leur age.

Athéna – Voilà les chevaliers divins, vainqueurs de la bataille du Sanctuaire, du royaume d’Asgard, du Sanctuaire sous-marin de Poséidon et du royaume des Enfers d’Hadès.

Une acclamation si fit entendre. Tous connaissaient la renommée des chevaliers de bronze qui, au fur et à mesure de leurs combats, sont devenus chevaliers divins. Ces héros qui ont protégés Athéna de tous les dangers, de tout les ennemis. Ils étaient des exemples pour tous et les voir était resté amenait la joie et un grand courage dans le cœur de chacun. Les gardes voulaient se montrer dignes d’eux malgré leurs rangs, les novices voulaient devenir comme eux, les chevaliers voulaient avoir le courage, les forces de ces guerriers indomptables.
Athéna réclama le calme car elle avait encore à parler.

Athéna – Je coudrais aussi vous entretenir d’un sujet important. Longtemps notre ennemi, Poséidon a finalement décidé de rejoindre les forces de la Terre. Ainsi en devenant notre allié, il accepte de défendre la Terre lui aussi

La surprise se fit sentir pour tous, certains étaient muet devant cette annonce, d’autre chuchotait leurs pensées à leurs voisins, d’autre réprouvaient de manière véhémente cette alliance.
Athéna savait que cela allait être difficile pour le faire accepter. Cependant, elle avait espérer que plus de personnes soient ouvert. Seuls les chevaliers divins, de bronze et d’argents qui étaient présents depuis le début des combats avait pris cette nouvelle de manière sereine. Soudain des cris se firent entendre

Garde – Après ce qu’il vous a fait, vous lui pardonnez aussi facilement.
Novice – Comment pouvez croire aux paroles de ce Dieu qui ne rêve que notre perte.
Garde 2 – Ce n’est pas seulement à cette époque qu’il a agit ainsi. Il fait cela depuis le début des temps. Comment croire qu’il changera.
Athéna – Je pense que c’est dur à accepter pour vous mais je crois que le mieux est de laisser Poséidon vous expliquer lui-même son changement.

A cet instant les trois silhouettes qui étaient restés dans l’ombre de l’arène vinrent auprès d’Athéna. Poséidon avait revêtu une tunique bleu ciel et blanc. Thétis et Sorente portaient leurs écailles des mers. Le silence se fit à leur seule apparition.

Poséidon – Je vous prie de m’écouter. Je sais que part le passé je n’ai jamais fait quoi que ce soit pour la Terre et j’ai toujours farouchement combattu votre déesse. Cependant j’ai changé. J’ai compris quelles étaient mes erreurs. J’ai aidé Athéna contre Hadès et maintenant elle m’a offert une seconde chance. J’espère que vous en ferez de même. Pour prouvez mes dires, je n’ai qu’une idée qui me vient en tête.

Sur ces mots, Poséidon fit briller son cosmos. Tous sentirent un cosmos bon, plein de force mais surtout de bonté. C’était une cosmo-énergie proche de celle de leur déesse. Ils ne sentirent ni haine envers les humains, ni ambition de conquête. Seulement une envie d’aider les gens, de protéger la Terre.
Les habitants du Sanctuaire pouvaient noter un changement dans ce cosmos, même les gardes sentaient une différence comme si c’était une énergie douce qui les envahissaient, et pour répondre à cela Athéna fit briller le sien. Les deux énergies se mêlèrent et on pouvaient voir que la cohésion était parfaite. Même les plus réticents durent avouer que le Dieu avait changé et qu’il était désormais du côté des défenseurs de la Terre.

Athéna – Comme vous le voyiez, Poséidon a bel et bien changer.
Poséidon – Il en est de même pour mes marinas et pour leur mission qui n’est plus de conquérir la Terre mais de la protéger.

Devant cette vérité, quelques applaudissement se firent entendre. Les chevaliers divins applaudissaient le Dieu, suivit des chevaliers de bronze et d’argent. Et enfin ce fut toute l’assemblée qui se leva et applaudissèrent la nouvelle attitude de l’Ebranleur du Sol.
Cependant une voix s’éleva, afin de crier son désaccord.

Phaéton – S’il a vraiment changer, je lance un défi à son marina. Qu’il m’affronte sans son armure et on verra bien si ils ont vraiment changer.
Athéna – Chevalier, tu manques de respect à nos invités et je …
Sorente – Déesse si je puis me permettre, j’aimerai prendre la parole.
Athéna – Bien alors je t’en prie.
Sorente – Merci. Je pense que comme ce chevalier d’autre pense que tout cela n’est que mensonge. Je ne sais comment nous disculper puisqu’à vos yeux nous sommes obligatoirement coupable. Athéna est une déesse de miséricorde et de pardon. Je pensais qu’il en était de même pour ces défenseurs. Cependant, si pour vous convaincre je dois me battre, alors tel sera ma décision. J’affronterai le représentant d votre choix et nous nous battrons à la loyale. Nous verrons laquelle de nos "causes" est juste. Si je ne m’abuse, Athéna porte toujours le sceptre de la victoire et cette dernière revient toujours à celui qui défend une noble cause.
Phaéton – C’est moi qui t’affronterai. Et on verra si ce n’est pas à moi que sourira la déesse de la victoire.
Sorente – Comme je te l’ai déjà dit, je relève ton défi chevalier. Et à ce moment nous verrons si ta soif de vengeance est une meilleure chose que la rédemption de mon Dieu.

Phaéton partit sans rien dire avec des flammes dans le regard. Sorente s’inclina pour présenter ses respects a son dieu et à la déesse qui les accueillaient. Juste avant que le chevalier d’Eridan sortent, Athéna pris de nouveau la parole.

Athéna – L’intendant Jabu m’a fait part que quelques novices allaient tenter d’acquérir leurs armures. Je pense donc que demain, les combats pour les armures se feront. Et pour ouvrir cela, je pense que le combat entre Sorente et son opposant sera parfait.
D’ici là, je vous laisse de nouveau vaquer à vos occupations. Je serai à la disposition de tous si vous avez besoin de me parlez d’un problème quelconque.

Et c’est ainsi que le lendemain, dans le Colisée où les gradins étaient rempli comme la veille, deux hommes se faisaient face. L’un des deux avaient les cheveux de la couleur de l’or et était déjà en position de combat. L’autre avait des cheveux de couleur lavande et tenait une flûte en or. Il restait droit les yeux fermés. Cela marqua le début de la journée des combats.

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgo No Shaka
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
Chevalier d'Or de la Vierge Etre le plus proche de Dieu
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 31
Signe du Zodiaque : Vierge : le plus noble et pur ^^
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   Sam 17 Déc 2005 - 10:38

voilà le 3eme chapitre est fini. Comme c les vacances je vais pouvoir bosser sur les prochains lol

_________________


Virgo No Shaka
"L'Histoire est comme une valse sans fin dont les trois temps, la guerre, la paix et la révolution, s'enchaineront à jamai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfic] Le Renouveau   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic] Le Renouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Hunger Games du Renouveau - Fin et remerciements [Terminée après plus d'un an..]
» Castlevania: amis pour la vie [fanfic]
» Ma toute première fanfic, victime : Dn Angel
» [FanFic] Le Garçon étoilé
» paradise chapter fanfic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autre :: Gallerie des Oeuvres d'art-
Sauter vers: